Paris : Marché solidaire » à La Défense

Des tonnes de fruits et légumes, de fromage et de viande ont été vendues « à prix équitables » mardi en fin d'après-midi sur le parvis de La Défense. L'occasion, pour les agriculteurs, de dénoncer les marges de la grande distribution.

Vendre ses propres productions « à des prix équitables », cela signifie « gagnant pour le producteur et gagnant pour le consommateur », a expliqué Jérôme Volle, agriculteur en Ardèche et secrétaire général des Jeunes Agriculteurs (JA), à l'origine de ce « marché solidaire ».

Plusieurs centaines de personnes, essentiellement des salariés travaillant à La Défense, ont ainsi pu profiter d'abricots à 1,80 euro le kilo, de melons à 1 euro pièce, de lait, de vin, de viande et de fromages. Pour chaque produit, l'étiquette indiquait le prix de vente, celui habituellement pratiqué en grande surface et le montant qui renvient aux producteurs.

Les JA, au nombre d'une trentaine, voulaient aussi interpeler les pouvoirs publics sur les marges, qu'ils qualifient d'« abusives », de la grande distribution : « de 25% à 44% du prix payé par le consommateur », selon Jérôme Volle. « Il faut savoir que quand la grande distribution baisse les prix de vente, c'est surtout le prix payé au producteur qui baisse », a-t-il insisté.

Les JA regrettent aussi que « la grande distribution participe peu » à l'observatoire des prix et des marges, qui doit déterminer pour chaque produit les marges de tous les intervenants du producteur jusqu'au vendeur final.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier