Partager votre connexion internet : Faites des économies en travaillant plus confortablement !

Jérôme CORBE

Partager votre connexion internet : Faites des économies en travaillant plus confortablement !

Depuis quelques années l’informatique a peu à peu pris place au sein de l’exploitation agricole, jusqu’à devenir aujourd’hui incontournable. De la simple lecture des emails ou la consultation de sites, en passant par les déclarations en ligne et la saisie dans les logiciels métiers, jusqu’à la gestion du robot de traite, du DAC, des panneaux photovoltaïques ou de la station de traitement, l’ordinateur est devenu omniprésent.

Revers de la médaille, sur une exploitation agricole un tant soit peu étendue, il faut courir de bureau en bureau et d’ordinateur en ordinateur, pour gérer l’ensemble de ces dispositifs. Ajouter à cela la nécessité d’être connecté à internet sur chaque poste, cela devient un véritable casse tête.

La solution est de mettre les différents postes informatiques en réseau. Plusieurs techniques existent pour cela :

- Le câble ethernet : le bon vieux câble réseau est toujours d’actualité. Il n’existe rien de plus fiable ni de plus rapide pour relier plusieurs ordinateurs. Points négatifs : une longueur limitée à 100 mètres, et une mise en place par toujours facile dans un bâtiment existant…

- Le courant porteur en ligne : plus couramment appelé CPL, cette technologie utilise le circuit électrique existant pour faire circuler l’information. D’une portée maximale théorique de 300 mètres, il est hélas peu adapté au milieu agricole. En effet le CPL n’apprécie pas les circuits électriques soumis à de fréquentes variations de tension, ni le « triphasé », ni les groupes électrogènes, ni les circuits modifiés, rallongés, remodifiés. Autant d’éléments que l’on rencontre souvent dans les exploitations…

- Le Wifi : technologie sans fil que l’on ne présente plus. Elle est peu utilisée à l’intérieur des bâtiments agricoles pour 2 raisons : elle s’accommode mal des murs qui limitent sa portée, et l’on est souvent réticent à exposer les animaux aux ondes 24h/24 7j/7 (à tord ou à raison, l’avenir nous le dira). En extérieur par contre, le wifi est la solution miracle pour relier par exemple 2 bâtiments distant de quelques centaines de mètres. On utilise pour cela des antennes extérieures directionnelles, qui diffusent les ondes selon un angle fermé pour éviter leur dispersion.

Dans la pratique, la mise en réseau de plusieurs postes informatiques dans une exploitation passe par l’utilisation du wifi extérieur (pour relier les différents bâtiments) et du câble réseau (à l’intérieur des bâtiments).

La mise en réseau de l’équipement informatique offre de nombreux bénéfices :

Economie

Partager votre abonnement internet : la mise en réseau permet de partager votre connexion internet. Vous utiliser ainsi le même abonnement pour accéder à internet dans les différents bureaux de l’exploitation, et même à votre domicile s’il n’en est pas trop éloigné.

Mutualiser vos équipements : Une fois reliés, les ordinateurs peuvent partager le matériel qu’ils utilisent. Il n’est plus indispensable d’avoir par exemple une imprimante ou un scanner pour chaque poste de travail.

Gain de temps et confort

N’importe quel poste informatique de votre réseau se transforme en tour de contrôle de votre exploitation. D’un seul ordinateur, vous répondez à quelques emails, faites une demande d’IA, vérifiez le bon fonctionnement de votre robot de traite. Vous voilà serein, et prêt à démarrer le tracteur, car non, l’informatique ne fait pas tout !
Et le soir, depuis l’ordinateur de votre domicile, vous paramétrez les rations à distribuer le lendemain, jetez un œil sur les statistiques dur robot de traite, surveillez l’imminence d’un vêlage grâce à un caméra IP.
Notez que tout cela est possible si votre domicile est proche de l’exploitation (et fait donc partie du même réseau) mais également si vous habitez à plusieurs dizaines de kilomètres. Dans ce second cas, les données entre la maison et l’élevage circulent par internet. C’est donc moins rapide qu’une connexion directe, mais beaucoup plus vite fait qu’un allez-retour en voiture !

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier