Perpignan: 200 tonnes de concombres déversés devant la préfecture

Environ 120 producteurs de fruits et légumes ont déversé 200 tonnes de concombres mardi devant la préfecture à Perpignan pour dire leur mécontentement face à « l'insuffisance » des aides aux producteurs européens touchés par la crise causée par la bactérie Eceh.

« On veut dire que 210 millions d'euros d'aide pour l'ensemble de l'Europe, c'est nettement insuffisant », a expliqué le président de la chambre d'agriculture du Roussillon, Michel Guallar.

Les manifestants réclament aussi aux pouvoirs publics « une campagne de publicité et de promotion pour les fruits et légumes », a-t-il ajouté. « Dans la mesure où le concombre a été innocenté, il faut dire que les fruits et légumes sont bons pour la santé et indemnes de toute bactérie », a-t-il dit.

Les manifestants ont déversé sur la chaussée outre les concombres, quelques pommes de terre et tomates et certains passants n'hésitaient pas à se servir.
D'après M. Gallar, la consommation n'est repartie que faiblement malgré le fait que les autorités allemandes aient finalement désigné des graines germées contaminées, a priori toutes issues d'une ferme biologique allemande, comme étant à l'origine de l'épidémie de diarrhées mortelles.

Le 8 juin, une soixantaine de maraîchers des Pyrénées-Orientales avaient déjà manifesté, déversant plusieurs tonnes de concombres et légumes devant la préfecture ainsi que devant un concessionnaire automobile commercialisant la marque allemande BMW.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier