Pesticides : Des ONG dénoncent de nouvelles normes européennes

SC

Plusieurs organisations dénoncent les nouvelles normes européennes qui entreront en vigueur le 1er septembre et fixent les seuils limites de présence de résidus de pesticides dans les aliments.

Ces nouveaux seuils, qui harmonisent les normes européennes en la matière, doivent remplacer les limites fixées actuellement au niveau national. Selon les ONG, ce règlement aurait pour effet d'entraîner une augmentation spectaculaire des limites existantes.

Selon une analyse conjointe de Greenpeace et de l'ONG environnementale autrichienne Global 2000, « plusieurs centaines de limites maximales en résidus (LMR) deviennent désormais dangereuses pour les consommateurs», et ce «au regard même des normes et méthodes d'analyses fixées par l'UE».

Pour les associations, la Commission européenne «n'a pas rempli son obligation de fixer des limites légales les plus basses possibles», comme le prévoyait un précédent règlement de 2005, dénonce Elliott Cannell, coordinateur du réseau environnemental PAN Europe (Pesticide Action Network).

Elles affirment que la Commission a identifié pour chaque pesticide le pays ayant la plus mauvaise limite de sécurité et adopté ce niveau pour les normes européennes. Par ailleurs, selon elles, Bruxelles n'a pas non plus évalué les effets cumulatifs des pesticides sur la santé humaine.

L'ONG néerlandaise Natuur en Milieu et le réseau PAN Europe (auquel appartient l'association française MDRGF), ont lancé une action en justice devant la Cour européenne de justice contre cette nouvelle règlementation.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier