Piment d'Espelette : 10 ans d'AOC

Le petit village basque d'Espelette a fêté samedi et dimanche, attirant une foule compacte, la belle réussite de son célèbre piment, dix ans après l'attribution de l'Appellation d'origine contrôlée (AOC) qui en a conforté la renommée.

« La production de poudre de piment d'Espelette est passée de 6 tonnes en 1999, année avant l'AOC à 95 tonnes pour la saison 2010 », assure Gilles Billaud, lui-même producteur et vice-président de l'association AOC piment d'Espelette, devant son stand érigé à l'occasion de la fête annuelle du village. Au cours de ces dix années, le nombre de producteurs de ce piment rouge vif, sur les dix communes qui bénéficient de l'appellation, est passé de 35 à 150, précise Gilles Billaud, ravi du succès croissant de la fête annuelle où se pressent des milliers de visiteurs venus de toute la région.

La production de base, celle de la poudre de piment déshydratée, est utilisée telle quelle comme condiment fruité et légèrement piquant pour toutes sortes de plats - viandes, poissons, salades, sauces. Elle est très largement présente dans la cuisine basque.

Au prix actuel d'environ 45 euros le kilo, la poudre de piment à elle seule représente un chiffre d'affaires annuel de plus de 4 millions d'euros. Les marges sont bien supérieures avec toute la gamme des produits dérivés.

Ramené d'Amérique centrale dès le milieu du XVIIème siècle dans les caravelles des conquistadors, l'ancêtre du savoureux piment a trouvé dans la région d'Espelette les conditions climatiques et géologiques idéales à son développement, explique le site consacré à ce produit phare de la gastronomie basque (http://www.pimentdespelette.com/).

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier