« Plan Ecophyto 2» : Posez vos questions !

AFP

« Plan Ecophyto 2» : Posez vos questions !

Pendant toute la durée du Salon International de l'Agriculture (SIA), Pleinchamp.com relaie chaque jour vos questions dans le Débat de «Terre d'Infos», animé par Olivier Alleman en direct du SIA. Lundi 29 février le débat portera sur le Plan Ecophyto2.

Pour réduire l'utilisation des produits phytosanitaires, Stéphane Le Foll entend frapper fort. L’objectif de réduction de 50% du recours aux produits phytopharmaceutiques en France en dix ans est réaffirmé, avec une trajectoire en deux temps. D’abord, à l’horizon 2020, une réduction de 25% est visée, par la généralisation et l’optimisation des techniques actuellement disponibles. Ensuite, une réduction de 50% à l’horizon 2020.

Un dispositif expérimental de certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP) sera également mis en place dans tout l’hexagone pour 5 ans à compter de 2016, qui s’inspirera de celui mis en œuvre dans le domaine de l’énergie.

Ce plan national contraignant pose question et provoque des réactions. À la veille du Salon International de l’Agriculture, le Négoce agricole se mobilise notamment pour communiquer auprès des agriculteurs en diffusant une plaquette d’information : « Ecophyto 2/CEPP : non à l’écologie punitive, non à la taxe CEPP ! Oui aux bonnes pratiques compétitives ! ».

L’objectif de cette communication est, selon la FNA (Fédération du négoce agricole), de décrypter les CEPP (Certificats d’économie de produits phytosanitaires) et d’éclairer les agriculteurs sur les conséquences financières du projet du gouvernement.

Pour répondre aux  questions seront présents autour de la table : Eric Thirouin, président de la commission environnement de la FNSEA et Eugenia Pommaret, directrice de l'UIPP.

Vous aussi posez vos questions, elles seront relayées en direct sur le Plateau de CampagnesTV au SIA2016.

Pour poser vos questions, utilisez le champ paragraphe.

 

 

Publié par AFP

Sur le même sujet

Commentaires 12

vincent

ah beberino encore des fautes d'orthographe, vraiment tu devrais faire des efforts , relis toi un peu, cela permet de ne pas écrire n'importe quoi

ok

ok , mais alors pas d'importation de denrées produites ailleurs sans les memes "normes"!!!
que l'on ne nous refasse pas le coup des ogm que l'on s'interdit d'utiliser mais que l'on importe a pleins bateaux ...
( au fait , vous avez vu , il parait que l'espérance de vie a continué de monter encore de 2 mois par an ...)

fairytales

la 1ere anomalie c'est pourquoi la vente n'est pas separée du conseil , ce serait tellement plus logique que le commercial ( je ne rajoute pas technico ce n'est pas la peine) se fasse une bonne partie de son salaire sur le vente de phytos ,

beberino

t es un gentil petit executant et un gentil petit rigolo vincent!!!
a defau d argument t essais de casser les gens par apport a l horthographe
j suis agriculteur et pas un bobo ecolo et je sais de quoi je parle!!!

fairytales

du lourd y a du lourd le verdissement une aberration dit un com , et tous les poncifs ridicule de vincent , et cloche qui nous rappel le refrain ce n'est pas par plaisir alors pourquoi en utiliser autant et defendre son dieu pesticide ( certains arrivent a reduire de 40% )la vache on voit que ce n'est pas le sommet de l'evolution
pourquoi se passer des pesticides voudrait dire tout interdire , et deja pourquoi ce ne serait pas juste reduire les pesticides ce serait un bon debut ,
ensuite quel rapport avec les medicaments pas le meme but , pas les memes tests, pas les memes molecules , pas d'epandage plein champ , pourtant les rapports se multiplient , les etudes scientifiques aussi tiens dernierement le mensuel la recherhce fais sa une sur les impacts des pesticides sur la santé , l université de new york dit que les perturbateurs endocrinien coute au moins 157 milliards en santé à l'UE , dont 120 liés aux pesticides agricoles , le limousin vit une epidemie de cancer , les enfants du sud ouest ont des taux anormaux de cancer pediatrique , des malformations genitales ( micro penis) en surnombre et tout ca pour surproduire et ne pas gagner sa vie
je crois qu'il y a un probleme les paysans auraient tout interet a signé un nouveau pacte agricole franco francais ou europeen , moins de pesticides ou plus du tout , et des prix assurés du commerce equitable tout le monde y gagnerait

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires