Planfum : un atout pour l'exploitation

La Chambre d'agriculture met en avant les bénéfices de Planfum pour l'éleveur

PHAE 2, éco-conditionnalité, cahier phytosanitaire, mais aussi prix des engrais, équilibre des stocks fourragers… Coincé entre des obligations administratives de plus en plus contraignantes, et un marché des engrais qui semble avoir perdu toute raison, l'agriculteur a besoin d'outils et de conseils. Parmi ceux proposés par la Chambre d'agriculture, le logiciel Planfum est aujourd'hui utilisé par 80 agriculteurs cantaliens (3 500 utilisateurs au niveau national). Planfum revêt un intérêt tant pour remplir ses exigences administratives que comme outil de pilotage de l'exploitation.

Planfum, pour se sécuriser

Chaque éleveur se trouve confronté à une foule d'enregistrements à réaliser, avec des règles parfois complexes, toujours plus nombreuses. Ainsi, pour répondre au cahier des charges de la PHAE 2 (plafonds d'apports de fertilisants N, P et K), le logiciel propose six paramètres à surveiller. Un suivi facilité par l'entrée graphique conviviale de Planfum où l'ensemble des informations sont visualisables sur son plan d'exploitation. En trois clics, on choisit l'engrais, la date, la dose, et d'un quatrième, on clique sur la parcelle concernée. Une récente enquête de l'Institut de l'élevage a reconnu Planfum comme le logiciel le plus adapté au suivi des exigences réglementaires. Autre atout, une fois équipé, l'éleveur dispose de l'ensemble des modules, sans avoir besoin d'acquérir des options ultérieures.

 

Un “plus” pour le revenu

Un engrais mal placé au niveau qualité-prix sera repéré, car Planfum peut comparer les prix des engrais, et permet de choisir en connaissance de cause. Une impasse possible sera détectée, les besoins de la plante seront visibles. Planfum permet également une analyse globale des flux de phosphore et de potasse sur l'exploitation afin de définir une stratégie globale, qui sera ensuite déclinée à la parcelle. Réactif et rapide, ce logiciel s'enrichit de fonctions au gré des besoins des utilisateurs, qu'ils soient techniciens ou agriculteurs.
Informations : http://www.sua2i.org ou sur le site agri15 : http://www.agri15.com
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier