Plante génétiquement modifiée : Le Luxembourg bannit le MON810

Le Luxembourg a rejoint les pays européens interdisant la mise en culture du maïs génétiquement modifié MON810 de la firme américaine Monsanto.

Le Luxembourg se joint ainsi à la Hongrie, la Grèce et la France, qui ont pris la même décision au cours des dernières années. L'arrêté signé par le ministre de la Santé, Mars Di Bartolomeo, qui prévoit « d'interdire provisoirement la mise en culture du MON810 », est entré en vigueur ce mardi, date de sa publication au journal officiel luxembourgeois. Le MON810, développé par l'américain Monsanto, est la seule plante génétiquement modifié) cultivé dans l'UE.

La décision du Grand Duché « est basée sur des faits nouveaux publiés en 2008 et 2009 ne permettant pas de conclure à une totale absence d'innocuité du MON810 et est motivée par des arguments scientifiques, écologiques et politiques », ajoute le ministère, qui souligne que 83% des Luxembourgeois interrogés dans un sondage se sont dit opposés aux OGM dans leurs assiettes.

Seule une décision de la Commission, soutenue par une majorité qualifiée d'États de l'UE, pourrait mettre fin à l'interdiction du MON810 au Luxembourg, explique M. Di Bartolomeo. Or, les ministres de l'Environnement viennent de décider, le 2 mars, de retoquer les propositions de la Commission visant à contraindre l'Autriche et la Hongrie à lever leurs interdictions relatives au MON810.


Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier