Poligny : L'interdiction de manifester bravée par quelques agriculteurs

Quelques dizaines d'agriculteurs ont bravé mardi l'interdiction préfectorale et les consignes de leur syndicat pour manifester et distribuer gratuitement du lait à l'occasion de la venue à Poligny du président Nicolas Sarkozy.

« La police nous a interdit de mettre des banderoles et de crier des slogans, on n'a plus le droit de manifester », s'est plainte la porte-parole de la Confédération paysanne, Attale Mottet-Boesch. Selon cette source, le président a également « exigé de la FNSEA qu'il n'y ait pas de manifestation ». « Mais nous, on ne peut pas le laisser venir sans rien faire, c'est une démarche citoyenne » pour défendre l'agriculture et refuser d'être réduit au silence, a-t-elle dit.

Environ 25 militants de ce syndicat ont descendu jusqu'à mi-hauteur les falaises très escarpées et boisées qui surplombent de quelques mètres la salle Omnisports où le président devait faire son discours. A l'arrivée du cortège présidentiel, ils ont manifesté à coups de casseroles, de clarines, de hurlements et de pétards entendus dans tout le centre-ville. Les CRS et la gendarmerie les ont rejoints par le bas de la falaise et les ont évacués dans le calme.

Par ailleurs, une dizaine de producteurs de lait du Jura et du Doubs ont organisé une distribution gratuite de lait à proximité de la zone industrielle, une démarche entreprise « hors syndicat », ont-ils dit. Leur mot d'ordre était: « on ne veut pas de primes mais des prix décents ».

Le président de la FDSEA de Haute-Saône Thierry Chalmin a pour sa part déploré que « l'ensemble du syndicat majoritaire ait été exclu » de la rencontre avec M. Sarkozy, mis à part les représentants de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs du Jura qui avaient reçu une invitation. La FNSEA n'avait pas de représentants au niveau national à la réunion de Nicolas Sarkozy consacrée à l'agriculture. « C'est la première fois que ça arrive, c'est pas un oubli, c'est quelque chose de réfléchi de la part de l'Elysée », a regretté M. Chalmin.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires