Politique agricole : Des exploitants ouvrent leurs portes à Béatrice Lagarde

vendee agricole

Béatrice Lagarde, sous-préfet des Sables d'Olonne, invitée par les responsables des JA et de l'Uscea du canton des Moutiers-les-Mauxfaits, a visité quatre exploitations.

Jeudi 15 juillet les responsables agricoles du canton des Moutiers-les-Mauxfaits avaient ciblé quatre sites de visite, où les exploitants et leur famille ont présenté leurs activités, et leur implication dans la réussite de leur exploitation. Au menu des préoccupations des élus agricoles : la transmission, l'installation, la conjoncture en lait et viande bovine et le foncier.

Dès le matin, c'est sur la ferme de la Jaunerie à Saint-Vincent-sur-Graon, que les associés du Gaec « Le Migrateur » ont autour d'un café, exprimé leur choix dans la production bovine à partir d'un cheptel limousin, et présenté l'installation récente d'un jeune agriculteur non issu du milieu agricole, Stéphane Gillet. Dans ce Gaec, cette installation a permis d'assurer la pérennité du Gaec et de l'activité d'élevage.
« L'ensemble des démarches sont lourdes dans un contexte économique laborieux mais préparer l'avenir, appréhender la transmission de l'exploitation, du capital, et la répartition du travail, reste avant tout une priorité » a expliqué Franck Guérineau.

Ensuite chez Philippe Cantet, éleveur spécialisé avec son épouse dans la production laitière à la Jonchère, les responsables ont commenté la conjoncture et l'évolution des marchés laitiers.
Le troisième lieu avait pour thème l'irrigation. Les responsables agricoles ont invité la représentante de l'Etat à une présentation de l'Asa irrigation du Bernard. Bernard Chabot son président a présenté cette association créée en 1989 avec sept agriculteurs. Jannick Rabillé et David Jarry, respectivement président et vice-président de l'association des irrigants du Lay «Les Roches bleues » ont présenté leur projet de constituer des réserves de substitution de deux millions de mètres cubes d'eau sur le secteur du Lay. «Notre objectif est de maintenir le potentiel économique, sécuriser les systèmes fourragers et céréaliers, permettre aux agriculteurs de vivre sur des exploitations ayant une partie de prairies naturelles extensives tout en sécurisant les cultures fourragères pour l'été et l'hiver suivant grâce à l'irrigation. Ce projet constitue un enjeu majeur pour l'emploi tant en amont qu'en aval pour tout le sud Vendée» a plaidé Christian Aimé, président de la chambre d'agriculture.

Pour clôturer cette visite, les responsables ont présenté l'exploitation de Mathieu Joguet et Julie Tessier, deux jeunes agriculteurs installés au sein du Gaec «la Bonne amie » à Saint-Cyr-en-Talmondais, en production de fleurs, de plantes, de plants de légumes. Ces exploitants valorisent leurs productions en vente directe. Leur entreprise située en bordure de la route des Sables à Luçon leur permet de capter une bonne clientèle.
C'est parmi les plantes et les fleurs que Béatrice Lagarde, a exprimé sa satisfaction de rencontrer des exploitants motivés, et d'échanger avec les élus agricoles. Plusieurs points ont pu être abordés tels la gestion économe du foncier, et l'attention à apporter aux zonages réservés à l'agriculture.
Dans chacune des communes visitées, les maires ont accompagné les responsables agricoles.

La visite de la sous-préfet des Sables-D'olonne s'est clôturée dans une exploitation spécialisée dans la production de fleurs, et de plants de légumes à St-Cyr-en-Talmondais, chez Mathieu Joguet et Julie Tessier.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier