Politique : Le ras le bol des vignerons

SC

Augmentation de la fiscalité sur le vin au 1er janvier 2009, remise en cause de la légitimité du vin sur Internet, multiplication des interdits commerciaux … L'Association générale de la production viticole (AGPV) pointe les menaces qui pèsent sur le vin.

Les vignerons viennent d'en avoir la confirmation : le gouvernement envisagerait d'augmenter la fiscalité sur les produits viti-vinicoles dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale. Pour l'AGPV, c'en est trop ! Dans un communiqué, elle dénonce « la dégradation du contexte global » pour les viticulteurs et « l'accumulation des initiatives gouvernementales défavorables à leur métier et leurs produits».

Cette hausse de la fiscalisation, «d'abord justifiée au regard de la santé publique et des dommages provoqués par l'alcool» estime l'association, aurait dorénavant vocation à alimenter le régime vieillesse déficitaire du secteur agricole. L'AGPV rappelle que Nicolas Sarkozy avait pourtant promis, lors de sa campagne présidentielle, de ne pas augmenter la fiscalité sur le vin.

Cette annonce vient s'ajouter à l'épineux débat du vin sur Internet. « Depuis des mois, les pouvoirs publics prétendent vouloir sécuriser la situation des nombreux vignerons qui possèdent un site internet ». Mais le temps passe et la profession viticole craint un arbitrage négatif.

L'AGPV pointe également du doigt un projet de loi « Santé, patients, territoires » qui multiplierait les interdits pour la promotion des vins : vins bannis des vitrines des produits locaux sur les aires d'autoroute, interdiction d'offrir gracieusement du vin au verre dans les caveaux, sur les salons, les foires et toutes opérations de communication…

Les viticulteurs devraient exprimer leur colère lors d'une journée nationale d'action le 30 octobre prochain.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier