Pollution aux PCB : Huit fermes placées sous séquestre en Mayenne

Huit exploitations agricoles situées près d'une usine de traitement de déchets industriels du Sud de la Mayenne ont été placées « sous séquestre totale ou partielle » en raison d'une pollution aux polychlorobiphényles, a annoncé mercredi le préfet Eric Pilloton.

Dans ces huit fermes, toutes situées à proximité de l'usine Aprochim de Grez-en-Bouère, des analyses ont mis en évidence la contamination de productions agricoles par des concentrations de polychlorobiphényles (PCB) atteignant jusqu'à 20 fois les seuils autorisés.Les analyses avaient été ordonnées après la mise à jour de la pollution début janvier.

« Pour les produits carnés, on a trouvé des taux oscillant entre 4,5, le seuil limite, et 10 picogrammes (pg) de PCB par gramme (g) de matière grasse et une minorité au dessus de 10 et jusqu'à 86 pg/g de matière grasse pour une exploitation », ont détaillé les autorités sanitaires.

Au total, depuis début janvier, 129 prélèvements ont été effectués sur 24 exploitations proches de l'usine Aprochim (groupe Chimirec), spécialisée dans la décontamination des transformateurs électriques. De nouveaux résultats sont attendus pour la fin mai, a indiqué la préfecture.

Une réduction d'activité de l'usine, imposée depuis le 21 janvier, a été prorogée, a précisé Eric Pilloton lors d'une conférence de presse à
Château-Gontier. Un processus d'indemnisation individuelle a par ailleurs été mis en place pour les préjudices directs subis par les agriculteurs, a précisé la préfecture.

Autrefois connus sous le nom de pyralènes, les PCB sont des polluants organiques persistants aux effets cancérigènes et de perturbateurs endocriniens. Interdits de production depuis les années 1990, ils restent massivement présents, notamment dans les anciens transformateurs électriques.

Source afp

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier