Pommes de terre : Amflora, persona non grata

SC

BASF annonce qu'il ne pourra pas commercialiser en 2009 sa pomme de terre OGM baptisée Amflora, faute d'autorisation européenne.

La Commission européenne a reporté du 15 décembre 2008 à fin mars 2009 le délai accordé à l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) pour rendre un avis sur un marqueur génétique contenu dans le féculent. Un retard qui signifie que la mise en culture commerciale de l'Amflora ne sera pas possible en 2009. Pour BASF, ce report du délai « ne peut être expliqué que par des motivations politiques de la part des commissaires européens ».

La décision prise en mai dernier par Bruxelles de redemander l'avis de l'EFSA avait déjà provoqué la colère de BASF, après douze ans de procédures pour commercialiser son produit génétiquement modifié. Le groupe allemand a même déposé en juillet une plainte devant la Cour européenne de justice.

L'Amflora est une pomme de terre conçue pour être renforcée en amylopectine, un composant de l'amidon utilisé par l'industrie pour fabriquer des textiles, du béton ou du papier. Elle aurait dû être le premier brevet OGM de BASF.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier