Positionner ses résultats dans le contexte local

15 UNION DU CANTAL

L’analyse des résultats technico-économiques doit permettre de juger de la bonne marche de l’atelier.

Le service propose aux éleveurs un bilan de production, pour faire progresser son élevage.

Dans un contexte climatique, de cotations des animaux, de prix des intrants instable, les élevages allaitants doivent être très rigoureux sur la conduite de l’exploitation. Cela passe par la connaissance des chiffres de leur système. L’analyse des résultats technico-économiques d’un élevage doit permettre de juger de la bonne marche de l’atelier, de la cohérence de son fonctionnement, et doit permettre de dégager des voies d’amélioration, parfois en se comparant à des systèmes de production équivalents.

Comment ça marche ?

Des indicateurs en lien avec le système fourrager  Juger du bon fonctionnement d’un atelier allaitant, c’est d’abord vérifier la bonne cohérence entre le cheptel et le système fourrager. Le chargement corrigé (UGB/ha de SFP), les stocks hivernaux (TMS récoltées/UGB) ou les achats de fourrages (TMS/UGB) sont des indicateurs importants, permettant d’apprécier le niveau d’autonomie fourragère gage de réussite économique (en année normale bien entendu). Plus on produira de kilos de viande à partir des fourrages de l’exploitation, plus la réussite économique a de chance d’être au rendez-vous. Par exemple, avec un chargement élevé, un déficit fourrager chronique pourra trouver une explication dans une fertilisation mal dimensionnée (azotée notamment) ou une proportion trop faible de récoltes précoces. Attention, il est primordial de comparer les résultats de l’exploitation avec des références régionales. Pour cela, les conseillers Bovins viande disposent d’un référentiel établi par zones. Des indicateurs pour le troupeau  La production de viande est un critère important. Exprimé en kilos de viande vive par UGB (kgv/UGB), il traduit souvent le type de système avec le niveau d’engraissement de l’élevage. La consommation de concentrés est liée à la production. Par exemple, en système herbager, une maîtrise correcte du pâturage et des récoltes au bon stade permettent une consommation moindre de concentrés au pâturage. Des chiffres éloignés de la référence et récurrents peuvent traduire un manque de maîtrise fourragère (stades de récoltes trop avancés, pâturage de mauvaise qualité, déficits chroniques,…). Le niveau de productivité qui tient compte du nombre de veaux sevrés pour l’effectif moyen de vaches présentes est aussi un indicateur très important. Il caractérise la présence d’animaux productifs ou improductifs sur l’atelier. Exprimé en %, en base nombre de veaux pour 100 vaches en production. Le taux de mortalité qui tient compte du nombre de veaux morts sur la campagne est un critère qui permet d’apprécier le niveau de maîtrise de cette perte de kg de viande à la vente. Des indicateurs économiques  Le prix moyen du kg de viande vive vendues exprimé en €/kgv permet de savoir si le travail effectué a été payant. C’est une synthèse entre la saisonnalité de la production et la qualité des animaux commercialisés. Le coût alimentaire reprend les coûts opérationnels de production et de récolte des fourrages, la cession de céréales, l’achat de concentrés, minéraux et fourrages. Il est exprimé en €/ kg vif produit. Les frais vétérinaires sont l’ensemble des charges d’actions vétérinaires sur le troupeau en €/UGB. Même si chaque exploitation est un cas particulier, les élevages allaitant suivis dans la région par le Service recherche, innovation et développement et les cas-types élaborés permettent d’établir des normes “locales” pour l’ensemble de ces critères. À la Chambre d’agriculture, les conseillers Bovins Croissance disposent des outils nécessaires pour positionner ses propres résultats dans le contexte local et définir d’éventuelles marges de progrès.

I

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier