Pré-Dexel, un outil simplifié de calcul des capacités de stockage forfaitaires pour les effluents d’élevage

INSTITUT DE L'ELEVAGE IDELE

Pré-Dexel, un outil simplifié de calcul des capacités de stockage forfaitaires pour les effluents d’élevage

A la demande conjointe du Ministère de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF) et du Ministère de l’Ecologie du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE), l’Institut de l’Elevage est chargé de proposer, en lien avec la sociéte I-cône informatique, un outil simplifié de calcul des capacités de stockage forfaitaires pour les effluents d’élevage, en lien avec le programme d'action national Directive nitrates.

Pour qui ?

L’outil proposé sera à la libre disposition des agents de l’état, et des éleveurs ainsi que des techniciens. Il n’y aura qu’une seule version de l’outil ce qui garantit, qu’avec des informations saisies identiques, deux utilisateurs aboutiront nécessairement aux mêmes résultats. Un calcul complet réalisé avec la méthode Dexel, notamment d'un dossier récent sera opposable aux résultats du calcul simplifié produit par Pré-Dexel.

 

Outil Pré-dexel Etape 1 Téléchargement et installation du logiciel saisie des données administratives from Institut de l'Elevage on Vimeo.

Les objectifs assignés à cet outil

  • Pour un éleveur : avoir la possibilité d’effectuer rapidement un autocontrôle sommaire de sa conformité à la réglementation Directive Nitrates, en ce qui concerne les capacités de stockage  des effluents selon les durées forfaitaires de l’arrêté Directive Nitrates
  • Pour le contrôleur : effectuer une vérification de la conformité des stockages, sans entrer dans un niveau de détail
  • Pour un technicien : pouvoir aider un éleveur souhaitant effectuer son autoévaluation
  • Pour un "Dexeliste" ayant déjà acquis les compétences associées à l’utilisation du logiciel DEXEL : pouvoir apporter son expertise et compléter le dossier d’un éleveur

Comment se présente cet outil ?

Une interface épurée est proposée, avec des tableaux cliquables simples et des listes déroulantes « allégées » par rapport à celles disponibles dans DEXEL.

Cette interface prend la forme d’un assistant qui signalera les manques avant de pouvoir passer à l’étape suivante, et qui ne présente que les tableaux correspondant aux types d’animaux renseignés dès le début.

Pourquoi dit-on qu’il s’agit d’un outil simplifié ?

Etant donné que son utilisation doit être accessible à tous sans formation, cet outil ne donnera pas accès à toutes les précisions sur l’utilisation des modes de logement ou sur la gestion des déjections, comme c'est le cas avec le logiciel DEXEL. Cette simplification conduira à effectuer, sur une exploitation, des calculs de besoins de stockage globaux pour un type de produit et ce par espèce (porcs, ruminants, volailles). On pourra donc avoir au maximum sur une exploitation d’élevage six ouvrages de stockage virtuels (3 fosses et 3 fumières) avec un ouvrage de stockage des liquides et un de stockage des solides pour les ruminants (et équins), et les deux mêmes types d’ouvrages pour les porcins et les volailles.

Il ne s’agit donc pas d’un outil technique permettant de dimensionner les besoins de stockage pour gérer au mieux les fertilisants organiques issus de l’élevage. C’est un outil de vérification administrative rapide.

La place du DEXEL face à cet outil simplifié

Dans le dispositif mis en place par l’arrêté Directive Nitrates de 2013, la possibilité d'avoir recours à un calcul complet est reconnue et confortée. Il est clairement dit qu’en cas de litige avec l’administration, suite à un contrôle effectué avec l’outil simplifié, tout éleveur pourra présenter un dossier individuel de justification de ses besoins de stockage selon la méthode des "Capacités Agronomiques", effectué au moyen notamment de l’outil DEXEL complet.
Ainsi, l’intervention du conseiller redeviendra très importante pour l’éleveur dans ce dispositif. Elle pourra se faire selon 3 modalités :

 

  • Utilisation de l’outil simplifié pour un calcul forfaitaire sommaire. On peut en rester là si les capacités existantes sont supérieures à celles calculées ;
  • Calcul des capacités forfaitaires, non pas à l’aide de la saisie sommaire de l’outil simplifié, mais dans un module spécifique du logiciel DEXEL donnant accès à toutes les facilités et à la précision de saisie de ce logiciel ;
  • Calcul des capacités agronomiques pour justifier les besoins techniques réels pour les stockages d’une exploitation d’élevage, au travers de l’approche agronomique.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier