Prix de revient de la distribution des fourrages

Rozenn Le Guellec

visuel de distribution

Le prix de revient de la distribution des fourrages dépend de nombreux facteurs, comme vous pourrez le voir ci-dessous

Nombre de jours de distribution annuel : ce facteur est directement lié au système d’exploitation et notamment à la valorisation de l’herbe par le pâturage.

Temps de travail quotidien : Plus l’éleveur est rapide, plus le temps de fonctionnement diminue. Le temps de distribution peut être perturbé par les pratiques et les choix de l’éleveur, par l’agencement des bâtiments et des accès, par l’utilisation de matériel de capacité inadaptée…

Niveau d’investissement : Le prix des matériels varie dans des fourchettes relativement larges : Le choix d’une remorque distributrice de 15 m3 à la place d’une mélangeuse de 18 m3 peut convenir pour une ration simple  et avec un investissement moitié moins élevé ! Dans certaines situations, il ne faut pas oublier les matériels annexes (DAC, désileuse pour petits lots d’animaux…)

Tracteurs plus ou moins récents : Généralement, le matériel de distribution fonctionne rarement plus de 300 à 400 h/an. En clair, il convient de s’orienter sur l’occasion ou d’utiliser un tracteur amorti !

Temps de fonctionnement des tracteurs : le manque d’organisation peut augmenter les heures de traction. De même, plus on mélange, plus le tracteur tourne !  La fibre pré-coupée et le mélange sommaire méritent d’être étudiés !

35 €/jour : c’est ce que me facture la cuma pour alimenter les 100 vaches laitières et les génisses de mon exploitation.
 Jean-François Pommereul, président de la cuma de de la Cuvée de Coglais (2 désileuses automotrices en cuma, pour 11 millions de litres et 60 km de trajet).
 
 Article de Christian Savary avec la participation financière du CasDar (Compte d’affectation spécial du Développement agricole et rural)

Retrouvrez ce sujet au Salon aux champs les 30 et 31 août à Lisieux

http://www.salonauxchamps.cuma.fr/

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier