Prix du lait : 125.000 litres de lait déversés dans le Finistère

Plusieurs dizaines d'agriculteurs du Finistère ont déversé mardi dans des fosses à lisier le lait transporté par cinq camions d'entreprises laitières pour protester contre leur refus d'augmenter son prix d'achat.

Deux camions ont été bloqués par une vingtaine d'agriculteurs à Plourin-Ploudalmézeau et trois autres par une cinquantaine de producteurs à Plourin-lès-Morlaix. Le contenu des cinq camions, à savoir quelque 125.000 litres de lait, a été déversé en grande partie dans des fosses à lisier. Les camions appartenaient notamment à la Sill (Société industrielle laitière de Léon) et à la coopérative laitière Laïta (Paysan Breton).

L'action de Plourin-Ploudalmézeau était menée à l'appel des Jeunes agriculteurs (JA), tandis que celle engagée à Plourin-Lès-Morlaix l'a été par un collectif de producteurs sans étiquette. "Aujourd'hui, une coopérative gagne de l'argent, alors que les producteurs sont vraiment dans le gouffre", explique Olivier Billon, président des JA du Finistère, expliquant que les éleveurs réclamaient 30 euros de plus la tonne de lait afin de compenser l'augmentation de leurs charges. Actuellement, le prix du lait s'établit à quelques 310 euros la tonne.

Les représentants des JA et de la Fédération départementale des exploitants agricoles (FDSEA) du Finistère ont rencontré vendredi dernier à Paris le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, pour lui faire part des difficultés de la profession. Ils leur a promis de se rendre dans le département avant le 15 avril.

Les agriculteurs du Finistère ont mené ces dernières semaines plusieurs actions pour dénoncer, selon eux, la "mort de l'agriculture", visant notamment la maison secondaire de Stéphane Le Foll à Bérien, dans le centre du département.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

fairytales

je ne comprends pas l'inertie des syndicats et des agris eux memes , on a mis la grenouille dans l'eau froide on fais bouillir ....ca passe mieux comme ca , l'heure est clairement a l'action ca ne peux plus durer , et le probleme ce n'est pas que les cerealiers gagnent de l'argent mais bien que nous n'en gagnons pas , pas de jalousie mais que le consommateur paie le prix de ce que l'on produit

bisounours

dede,il fallait avoir "l'intelligence" de plier l'affaire au bon moment ,avec la base! tout le monde souffre,depuis ,"votre coup stupide "!

dédé

Mais là pour le coup ils sont plus intelligent qu'APLI car le lait n'appartenait plus aux exploitant donc pas d'influence sur les trésorerie des exploits

pietin 113

Mais ou ont ils picques l'idees de jeter du lait?
Qui va payer?
Seraient ils a cour d'inpiration???
400 EUROS LES 1000;LEMOIN D'OP POSSIBLE;FINI LA COGESTION!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier