Prix du lait : Les éleveurs restent mobilisés

SC avec AFP

Blocage de laiteries ou de camions de collecte, retrait de produits de rayons de supermarchés… Les producteurs de lait ont répondu présent au mot d'ordre syndical.

Des centaines d'agriculteurs ont bloqué, dès ce matin, des dizaines de sites industriels de grands noms -Danone, Lactalis, Sodiaal- mais aussi des petites structures. Les actions devraient se prolonger jusqu'à mercredi, terme du mot d'ordre de deux jours lancé par la FNSEA et son organisation laitière, la FNPL.

Est : trois usines suspendent la collecte

En Lorraine, la FDSEA a revendiqué le blocage de 13 unités de transformation. Trois usines ont échappé au blocus, en décrétant, elles même, une suspension de la collecte de lait de 48 heures, en solidarité avec les éleveurs.

En Alsace, les producteurs se sont relayés pour empêcher l'accès au centre d'Alsace Lait alors que dans le Doubs, l'usine de Lactalis a été bloquée dès lundi soir. En Isère, au moins 150 agriculteurs ont interdit l'entrée de fournitures et la sortie de produits transformés du site de Sodiaal à Vienne et de la fromagerie Curtet à Vinay. Blocage également du site de Lactalis à Andrézieux-Bouthéon dans la Loire. En Auvergne, au moins 100 à 150 éleveurs ont entravé la sortie de six usines du Puy-de-Dôme.

Sud-Ouest : les blocus se multiplient

Dans le Sud-Ouest, des blocus se sont multipliés. « Le moral des troupes est bon. Il y a parmi nous des gens qui n'ont plus rien à perdre. Imaginez qu'on vous enlève 20% de votre paie et que, dans le même temps, vous voyez que votre patron fait les mêmes résultats... Quelle serait votre réaction? », résume Guy Cazenave, élu FNPL dans les Pyrénées-Atlantiques.

Le site Danone de Lacapelle Marival (Lot) a été bloqué, comme la laiterie Danone de Villecomtal dans le Gers, ou les site Lactalis de Valmont Rodez (Aveyron) et de Montauban (Tarn-et-Garonne).

Ille-et-Vilaine : une «journée blanche», sans collecte

Dans le Grand Ouest, en pointe dans le mouvement depuis l'été, les blocages de laiteries ont été moins nombreux. Les agriculteurs, fatigués ou confrontés à des procédures judiciaires des industriels, préfèrent souvent des blocages de camions ou des actions dans les grandes surfaces.

Ainsi, dans le Morbihan, aucun camion de collecte ne devait circuler mardi matin. Dans la Sarthe, la FDSEA a prévu de visiter une trentaine de grandes surfaces d'ici mercredi soir. En Ille-et-Vilaine, trois laiteries ont été bloquées pour une «journée blanche», sans collecte de lait.

Dans les Côtes-d'Armor, les éleveurs poursuivent les blocages des plateformes d'approvisionnement Lidl à Guingamp et Système U à Plaintel près de Saint-Brieuc. Dans la Manche, trois laiteries ont été bloquées. Dans l'Orne, aucun transformateur n'a reçu de lait mardi et n'en recevra pas mercredi.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires