Prix du lait : Négociations «violentes» entre industriels et grande distribution

Les négociations actuellement en cours entre les industries laitières et la grande distribution se déroulent dans un « climat violent », d'après l'Association de la Transformation Laitière Française (Atla) qui représente industriels et coopératives.

Les négociations, qui doivent se terminer à la fin du mois, se tiennent dans un « climat violent » et « si cela continue, nous allons demander que les choses soient précisées dans la LME » (Loi de modernisation de l'économie, 2008), affirme Olivier Picot, président de l'Association de la Transformation Laitière Française.

Le volet distribution de la LME, appliqué depuis le début 2009, renforce le pouvoir de négociation des distributeurs, mais agriculteurs et industriels dénoncent des abus.

« On demande par exemple une hausse de 4% et on ressort de la réunion avec une baisse de 1 à 2% », a-t-il affirmé, dénonçant en outre le refus des centrales d'achat de s'engager sur des contreparties (promotions, tête de gondole...) en échange d'une diminution des tarifs. L'Atla, qui représente industriels et coopératives, demande notamment que dans les contrats, les contreparties soient « identifiables, mesurables et surtout contrôlables » par les pouvoirs publics.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier