Prix du lait : Nouvel échec des négociations

SC avec AFP

Industriels et producteurs de lait ont échoué une fois de plus à se mettre d'accord après 12 heures de négociations.

La rencontre, qui s'est tenue sous l'égide des deux négociateurs nommés par le gouvernement, avait débuté hier en début d'après-midi et s'est terminée à 2h45 ce matin. «Il y a eu rupture des négociations, les positions de chacun étaient trop éloignées», explique un négociateur de la FNPL, représentant les producteurs.

Alors que les industriels ont proposé 276 euros pour 1.000 litres, les éleveurs laitiers sont restés sur leur position de 290 euros pour 1.000 litres. Le prix de 280 euros, proposé par les médiateurs du gouvernement, n'a pas été accepté. Dans son communiqué, le ministère constate qu'«un accord n'a pas pu être trouvé sur un objectif de prix moyen annuel, compte tenu de l'écart subsistant entre les différentes propositions». Aucune nouvelle réunion n'est prévue.

Michel Barnier appelle à la poursuite des négociations

Le ministre de l'Agriculture, Michel Barnier appelle toutefois à « la poursuite des discussions dans les tout prochains jours », précisant que « les deux médiateurs désignés par le gouvernement restaient disponibles pour faciliter un accord ».

La réunion de mardi, qui avait été qualifiée de « la dernière chance » par la Fédération nationale des producteurs laitiers (FNPL), était consacrée exclusivement à la question du prix. Il y a d'autant plus urgence que le prix du lait collecté en mai n'est toujours pas fixé.

La FNPL a mis en garde à plusieurs reprises contre d'éventuels débordements sur le terrain si aucun accord n'était conclu avant le 5 juin, date à laquelle les entreprises vont commencer à préparer les payes pour les livraisons de mai.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier