Produits peu transformés : UFC-Que Choisir dénonce les marges abusives

SC

L'UFC-Que Choisir rend publique une enquête sur les prix des produits alimentaires peu transformés, qui démontre que les industriels et les distributeurs n'ont pas répercuté la baisse des prix agricoles sur les étiquettes.

102 associations locales de l'UFC-Que Choisir ont relevé dans 1.250 magasins les prix en rayon de trois produits peu transformés (escalope de poulet, côte de porc, brique de lait 1/2 écrémé), dont la matière première agricole constitue une part prépondérante, et les a comparés au prix agricole les composant.

Les prix à la production de la volaille, du porc, et du lait sont respectivement de 2,11 euros, 1,34 euro et 0,29 euro. En rayon, les prix moyens de l'escalope de poulet, de la côte de porc et de la brique de lait, sont de 11,87 euros, 6,54 euros, 0,75 euro, soit des différentiels qui, selon l'association sont «considérables».

Étendre le coefficient multiplicateur à tous les produits

Une étude plus approfondie révèle également la progression de marges injustifiées : S'agissant du lait, entre septembre 2007 et septembre 2009, le prix payé à l'éleveur a baissé de 7%, mais pour le consommateur, le prix de la brique de lait Candia a augmenté de 5%. Pire, la brique de lait à marque distributeur a, elle, augmenté de 11%. «Le lien entre prix agricole et prix en rayon n'existe donc qu'à la hausse, jamais à la baisse !» conclut l'association.

L'UFC-Que Choisir propose donc l'extension du coefficient multiplicateur, applicable aux fruits et légumes, à tous les produits bruts ou peu transformés, et au minimum pour les viandes fraîches de boeuf et de porc. Le principe consiste à calculer le prix de vente maximal, en multipliant le prix agricole par un coefficient défini conjointement avec les professionnels, sur la base de l'historique hors période de crise. « Ce dispositif permet aux professionnels de répercuter les hausses des matières premières. Il préserve en outre les intérêts des consommateurs puisqu'il oblige à baisser les prix en rayon lors des baisses des cours agricoles » estime l'UFC-Que Choisir.

 

Source UFC-Que Choisir

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires