Quel est le coût de production marginal de mes derniers litres de lait ?

INSTITUT DE L'ELEVAGE IDELE

Quel est le coût de production marginal de mes derniers litres de lait ?

Depuis 2007, le prix du lait est devenu très volatil avec des écarts entre deux années successives pouvant aller jusqu’à 60 €/1 000 l. A l’échelle mensuelle, les écarts entre les mois d’une même année peuvent atteindre les 100 €/1 000 l. En fonction des débouchés et de leurs politiques internes, certaines entreprises de collecte offrent la possibilité de produire des volumes supplémentaires avec des modalités de fixation des prix qui leur sont propres. Les éleveurs sont souvent confrontés à la question de l’intérêt de produire ces volumes de lait supplémentaires et du coût de production marginal de ce lait.

Quel est le coût de production marginal de mes derniers litres de lait ?

Ce document propose une méthode de réflexion en 4 étapes. A partir d'une analyse de la situation initiale de l'atelier laitier et d'une identification de différents leviers liés à l'alimentation ou à la conduite du troupeau, cette démarche permet de quantifier les impacts techniques et économiques (coût de production marginal) de différentes stratégies de production laitière dans ce contexte de volatilité.

Télécharger le document complet

  • 1ère étape : analyser la situation actuelle

Quelle est la production par vache ? Quelle est l’efficacité de la ration actuelle ? Quel est le coût du concentré ? Une ration optimisée devrait se situer entre 96 et 104 g de PDIE/UFL, quel que soit le niveau de production.

  • 2ème étape : Quels leviers vais-je activer ?

Pour accélérer ou décélérer la production globale, il est possible d’activer deux leviers principaux qui sont la production individuelle par vache ou le nombre de vaches : jouer sur les réformes, achat vente d’amouillantes ou vaches en lait, moduler la durée de tarissement, distribuer plus ou moins de lait entier aux veaux, etc.

Voir également les fiches Flexi-sécurité de l’Institut de l’élevage.

  • 3ème étape : Quels sont les autres critères à prendre en compte?

Evaluer la place disponible en bâtiment, les risques de dégradation de la qualité du lait, la trésorerie disponible, l’état des stocks fourragers, l’impact sur le travail,…

  • 4ème étape : Synthèse des impacts des différents leviers

Télécharger le document complet

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier