Qui sera le prochain ministre de l’Agriculture ?

S C

Qui sera le prochain ministre de l’Agriculture ?

Dès lundi soir, au lendemain de la défaite de la gauche aux municipales, François Hollande a nommé Manuel Valls Premier ministre pour «ouvrir une nouvelle étape» de son quinquennat. Stéphane Le Foll, proche de François Hollande, devrait faire partie du nouveau gouvernement. Reste à savoir à quel poste ? S’il quitte l’Agriculture, qui serait susceptible de le remplacer ?

Didier Guillaume (DR)

A l’occasion du congrès de la FNSEA, le nom de Didier Guillaume, sénateur PS et président du Conseil général de la Drôme, a été évoqué pour ce poste. Rapporteur de la loi d’avenir agricole au Sénat, membre du groupe d’études de l’économie agricole et alimentaire et ancien membre du Haut conseil des Biotechnologies, il connaît bien le secteur agricole, ayant été membre du cabinet de Jean Glavany de 1998 à 2002, alors que celui-ci était ministre de l'agriculture.

Autres personnalités politiques citées par AgraPresse : Dominique Potier, agriculteurs, député de Meurthe-et-Moselle et Germinal Peiro, député de la Dordogne. Dans le Gers, révèle le journal Sud Ouest, nombreux sont ceux qui évoquent également le nom de leur ancien président du Conseil général, Philippe Martin, devenu ministre de l'Écologie.

Philippe Martin (DR)

La composition du gouvernement devrait être annoncée par le secrétaire général de l’Élysée, Pierre-René Lemas, mercredi dans la matinée.

Sur le même sujet

Commentaires 5

geo

@bon sens 77: vous prenez à mon sens beaucoup de raccourcis simplistes. En quoi conserver notre ministre de l'agriculture conduirait à une agriculture allemande renforcée? Quel est le but de l'agriculture? Se mettre en avant sur la scène internationale à coup de fortes subventions publiques, de dégradations des sols, d'agrandissement dicté pour nous conduire à une "compétitivité" absurde, pour dire une fois par an "la France est le 1e pays agricole européen et le 1e exportateur mondial de vins et spiriteux" OU faire en sorte que nos agriculteurs vivent mieux et puissent assurer une transmission de leurs exploitations à des jeunes motivés?
Plusieurs formes d'agricultures sont possibles mais tenter d'imposer toute notre agriculture en compétition avec les autres pays européens relève de l'incompréhension du métier tant nos régions, nos sols et nos climats sont variés.

bon sens 77

Comme cela Géo gardera son poste au ministère de l'agriculture et pourra tchater sur tous les forums pour dispatché la bonne nouvelle du très politique et stratégique copain de Hollande. Demain l'agriculture après l'industrie sera donc allemande.
DAns ce gouvernement il n'y a que des politiques professionnels et même pas un chef d'entreprise pour avoir un minimum de réflexion. Ce sont nos partenaires Européens qui se frottent les mains!!!!!

Saj

Sur Europe 1 hier : le ministère de l'agri reste et sera en même temps porte parole du GOUV...

geo

Arrêtons la surenchère autour de ce poste. Le Foll restera là et c'est à souhaiter. Les ministres nommés et commandés par un syndicalisme majoritaire à bout de souffle n'ont plus le vente en poupe. Le Foll, très proche de Hollande, aura à cœur de continuer sa réflexion entamée autour de l'agroécologie.

Beber12

Principe de précaution : vaudrait mieux éviter un ministre écologiste aussi bon soit-il .
Vu le bo..azar ambiant chez les verts et leur volonté de se démarquer du gouvernement.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier