Rapport FranceAgrimer : Le déficit commercial du secteur porcin français a augmenté en 2009

Claudine Gérard

Le dernier rapport de FranceAgrimer sur la filière porcine détaille les difficultés rencontrées en 2009, en particulier à l'export, avec pour conséquence un déficit commercial multiplié par cinq par rapport à 2008.

En 2009, le déficit commercial du secteur porcin français a dépassé les 100 millions d'euros, soit cinq fois plus qu'en 2008 où il était de 18 millions d'euros. Le rapport souligne qu'en 2005, le solde financier du secteur porcin était largement positif, de l'ordre de 100 millions d'euros. En cause, l'importation croissante des importations de viande fraîche et de produits transformés en provenance de l'Union Européenne (Espagne et Allemagne principalement), et la chute conjoncturelle de nos exportations vers les pays tiers en 2009. Ce sont les exportations de carcasses qui se sont le plus dégradées, avec – 16 %, ainsi que celles des produits transformés (-5,6 %). À l'inverse, les exportations de porcs vivants vers les bassins nord et sud de l'Europe ont grimpé de 21 % (53 000 TEC), « ce qui nuit aux abattages nationaux qui ont reculé de 1 % par rapport à 2008 », commente le rapport. Les importations ont quant à elles reculé de 1,9 % (590 800 TEC), et l'Espagne représente 55 % de ces volumes. La baisse a porté sur les produits transformés (- 4,6 %), « résultat d'une baisse de la consommation française de produits porcins ». La croissance des importations de viandes fraîches et congelées a marqué le pas (-0,6 %, avec 401 200 TEC). L'Espagne, premier fournisseur de la France, continue toutefois de développer ses ventes sur le marché français (+ 3,9 %).
Le rapport résume la situation de la France en 2009, avec des ventes « impactées par la crise économique mondiale et par une concurrence très dynamique des opérateurs nord-américains. Si la hausse du dollar se prolonge, elle pourrait offrir des opportunités aux opérateurs français sur l'Asie en 2010 ». Le rapport conclut sur l'évolution possible du prix du porc en France pour 2010 : celui-ci dépendra du niveau de production en Europe et des performances des opérateurs français sur le marché national, communautaire et mondial…

L'exportation de carcasses à baissé de 16 %. (C. Gérard)

L'exportation de carcasses à baissé de 16 %. (C. Gérard)

 

Source Réussir Porcs Juin 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier