Récolte 2008 : Les perspectives optimistes confirmées

Agreste

Les prévisions optimistes de récolte 2008 sont confirmées en Ile-de-France, aussi bien en termes de quantité que de qualité.

Le blé tendre affiche un rendement de 83 q/ha, soit un gain de 6 q/ha en moyenne par rapport à 2007. Toutefois, il ne bat pas les records de 2004 et 1998 qui furent nettement meilleurs avec respectivement 87 et 89 q/ha. En 2008, la production, qui s'élèverait à 2,1 Mt selon les premières estimations début août, enregistrerait une hausse de 12 % grâce aux bons rendements mais aussi à l'augmentation sensible des surfaces qui gagnent 8 000 ha.

Sur le plan qualitatif, 2008 est également une bonne année. On peut noter toutefois des disparités dans les rendements selon les secteurs. Les bonnes
terres du Val d'Oise font 80 à 100 q/ha tandis que le Sud-Est de la Seine-et-Marne, avec 78 q/ha, n'a pas eu les résultats escomptés. Le centre et le nord de la Seine-et- Marne, avec 87 q/ha, ont de très bons rendements. Les poids spécifiques varient de 76 à 80 kg/hl et les taux de protéines sont proches de 11,5 %.

L'orge d'hiver : le meilleur rendement depuis plus de 20 ans

L'orge d'hiver connaîtrait en 2008 le meilleur rendement depuis plus de vingt ans avec 80 q/ha, soit un gain de 11 q/ha par rapport à 2007. Sa production augmenterait de 28 %, pour atteindre 0,29 Mt. Cette forte hausse tient compte de la progression de 11 % des surfaces.

Le Val d'Oise tire son épingle du jeu avec 90q/ha en moyenne. En Seine-et-Marne, notamment dans le Gâtinais, de fortes variations sont à noter selon les variétés et les terroirs. Les poids spécifiques varient de 65 à 70 kg/hl. Le taux moyen de protéines, proche de 10 %, est assez faible.

La production d'orge de printemps progresse de 33 %, intégrant la forte hausse de ses emblavements (+ 9,5 %) ainsi que celle de son rendement qui atteint le chiffre exceptionnel de 72 q/ha. L'orge de printemps a vraiment créé la surprise en affichant d'excellents résultats partout. La proportion de qualité brassicole est importante.

En ce qui concerne le colza, il renoue avec son potentiel. La forte baisse de ses surfaces, - 8,5 %, a été de ce fait compensée par l'amélioration de son rendement. A 35q/ha, celui-ci a limité la baisse de sa production (- 1%). Ce rendement, certes correct, a connu des valeurs plus élevées, telles que 41 q/ha en 1997 et 38 q/ha en 1998 et 1999.

La récolte de pois a, quant à elle, chuté de 15 % par rapport à 2007 et de 49% par rapport à la moyenne quinquennale 2003- 2007. Malgré un gain de 5 q/ha par rapport à l'an dernier, son rendement, qui s'élève à 52 q/ha, n'a pas suffi à compenser la forte baisse de ses surfaces (- 23%).

Source Agreste Ile-de-France Conjoncture août 2008

Publié par Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier