Récolte 2011 : Un rendement blé tendre estimé à 61,5 q/ha

Sophie Caron

Récolte 2011 : Un rendement blé tendre estimé à 61,5 q/ha

Dans ses premières estimations pour la récolte 2011, FranceAgriMer table sur un rendement moyen en blé tendre de 61,5 q/ha, en baisse de 15% par rapport à celui de 2010. Soit une récolte d'environ 31 millions de tonnes de blé tendre en France.

A l'issu de son conseil spécialisé céréales, FranceAgriMer a livré ses premières prévisions sur la récolte à venir de céréales : le rendement moyen de la récolte 2011 en blé tendre serait de 61,5 q/ha, soit une chute de 15% par rapport aux 72,4 q/ha de 2010, mais une baisse d'environ 10 à 13% par rapport à la moyenne quinquennale.

La production de blé tendre pour l'année 2011 serait donc d'environ 31 Mt, au lieu de 35,6 Mt l'année dernière. La récolte de 2011 se situerait à peu près au même niveau que celle de 2007 (30,8 Mt). Dans sa dernière estimation, le CIC évalue de son côté la production française de blé tendre à 33 Mt.

«Ces chiffres sont basés, non pas sur une surveillance agronomique des cultures mais sur des données statistiques, notamment celles des années de sécheresse (1959, 1976 et 2003) » explique Xavier Rousselin, responsable de l'unité des grandes cultures de l'Office. Ces prévisions moyennes cachent bien sûr de grandes disparités selon les régions, le type de sol, si le blé est irrigué, ou non, et s'il a bénéficié d'averses orageuses. La pluviométrie des prochaines semaines sera d'ailleurs déterminante, non pas sur le nombre d'épis mais sur le poids de mille grains.


Pas de quoi « paniquer »

Mais même petite, cette récolte ne sera pas catastrophique, estime pourtant Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréales qui juge qu'il n'y a pas de quoi «paniquer». D'abord parce que cette récolte arrive après deux grosses moissons mais aussi parce qu'elle devrait suffire à répondre à la demande du marché national et international.

Même si davantage de blé devrait être utilisé pour l'alimentation animale lors de la prochaine campagne, les quantités utilisées en France devraient en effet peu varier. C'est donc à l'exportation que la donne va changer avec une augmentation prévue des exportations de blé tendre vers l'union européenne et une baisse importante vers pays tiers.

FranceAgriMer prévoit, à ce jour, que la France exportera 6 à 7 millions de tonnes de blé tendre vers pays tiers lors de la campagne 2011/2012, contre 13,2 Mt cette campagne. A noter que 2010/2011 est une campagne exceptionnelle et que les chiffres à l'export, hors Europe, étaient, pour la récolte 2008 et 2009, proches de 9 Mt.

Cette baisse drastique des exportations vers pays tiers ne devrait toutefois pas bouleverser le marché mondial du blé étant donné le retour prévu des exportations russes et ukrainiennes sur la scène internationale.

Publié par Sophie Caron

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier