Réforme de la Pac : « l’élevage laitier nécessite des dispositifs spécifiques »

Réforme de la Pac : « l’élevage laitier nécessite des dispositifs spécifiques »

A l’heure des discussions autour du budget de l’UE (2014-2020) et de la Pac, la FNPL Fédération Nationale des producteurs laitiers (FNPL) annonce qu’elle n’acceptera pas les propositions de baisses budgétaires de cette politique commune de l’Union Européenne.

La FNPL avertit une nouvelle fois l’ensemble des décideurs politiques français et européens au sujet des risques de la proposition actuelle de réforme de la Pac pour l’avenir de l’élevage français. En effet, le projet de Dacian Ciolos, Commissaire à l’Agriculture va « mettre à mal une grande partie d’exploitations laitières françaises », selon le syndicat.

« La diversité constituant la richesse de la filière laitière française, une sur-dotation des 50 premiers hectares, telle que proposée par la France, ne sauvera pas l’intégralité des éleveurs laitiers », explique-t-elle dans un communiqué.

La FNPL propose une option plus favorable qui consisterait  à sur-doter les premiers hectares fourragers et explique que pour assurer la pérennité de l’élevage laitier, une aide dédiée à la vache laitière serait nécessaire. Il s’agit, pour le syndicat, de « la seule condition pour que les territoires restent vivants économiquement et socialement ».

Sur le même sujet

Commentaires 1

dédé

Pourquoi une aide à la vache laitière ? Une aide à la vache tout court qui pour être logique devrait être égale à la PMTVA (sans forcément le même montant qu'actuellement), en quoi ma Prim 'holstein doit être différenciée d'une Limousine.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires