Résultats 2010 des éleveurs porcins naisseurs engraisseurs

CER FRANCE publie une étude sur les résultats 2010 des éleveurs porcins naisseurs engraisseurs dans les Pays de la Loire. Cette étude a pour objectif de permettre aux éleveurs de se situer et de mettre en lumière les leviers d'optimisation et les axes de progrès. Point sur quelques éléments clefs de cette étude.

Coûts de revient 2010 en baisse car liés au prix des céréales de la récolte 2009

L'année 2010 se solde pour les éleveurs naisseurs engraisseurs par une diminution de leur coût de revient grâce à la réduction du prix de l'aliment sur le 1er semestre et par l'amélioration des performances techniques chez certains d'entre eux.

Toutefois, avec un échantillon dont la date de clôture moyenne se situe en juin 2010, le prix de l'aliment consommé est étroitement lié au prix des céréales de la récolte 2009. Or, la récolte 2010 est à l'opposé : offre en retrait et développement de la consommation, d'où une nouvelle envolée des prix des céréales. Aussi pour les clôtures de fin d'année 2010, mais surtout pour les clôtures du 1er semestre 2011, la hausse du coût alimentaire et donc du coût de revient est forte.


Une conjoncture morose

Face à une conjoncture porcine morose sur l'année, cette réduction du coût de revient a été insuffisante en moyenne pour rémunérer l'ensemble des facteurs de production. Aussi, certains élevages ont pu bénéficier de consolidations de trésorerie afin de diminuer leur endettement à court terme.

Les enjeux de la filière porcine

Ces reports d'endettement sur le moyen terme réduisent la souplesse de gestion des éleveurs face aux enjeux de la filière porcine régionale :

- mise aux normes obligatoires des places de truies gestantes avant le 1er janvier 2013 pour garantir un accès au marché ;
- modernisation des outils pour optimiser les performances et la compétitivité, pour maintenir les volumes ou pour faciliter la transmission de l'élevage
- renforcement du lien au sol pour une meilleure maîtrise de la volatibilité du prix de l'aliment ou pour une plus grande autonomie du plan d'épandage.

Des voies d'adaptation existent et les résultats de certains éleveurs en témoignent. Le développement des maternités collectives ou la transformation de céréales produites en complément de l'élevage de porc sont des réponses possibles à ces enjeux.

Pour recevoir le document complet sur les résultats des éleveurs porcins naisseurs – engraisseurs 2010, envoyer un mail à :
contact@85.cerfrance.fr

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier