Réunion des ministres européens : Les syndicats agricoles dénoncent

SC

Les syndicats agricoles sont unanimes pour dénoncer le manque de résultat de la réunion des ministres de l'Agriculture de l'UE.

Les ministres européens de l'Agriculture, qui se sont réunis lundi en urgence à Bruxelles, se sont bornés à lancer une réflexion à long terme sur la crise du secteur laitier, sans mesure d'aide immédiate.

La fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) regrette que cette réunion n'ait conduit à « aucune remise en cause » de la politique de Bruxelles dans le secteur du lait. « Malgré les efforts du ministre Bruno Le Maire, la ligne suivie par l'Union européenne dans l'évolution de la politique européenne commune (PAC) n'a pas subi la moindre inflexion », estime la syndicat, branche spécialisée de la Fnsea

Dans un communiqué séparé, la Fnsea rappelle que les producteurs avaient besoin de « mesures d'urgence pour apporter un peu d'oxygène dans les trésoreries ». Le syndicat majoritaire appelle à une journée de mobilisation le 16 octobre .


La Confédération dénonce le « mépris » des ministres européens

La Confédération paysanne, qui avait soutenu la grève du lait à la mi-septembre, dénonce, pour sa part, le « mépris » des ministres européens de l'Agriculture à l'égard des producteurs laitiers. « C'est la tendance la plus dérégulatrice qui l'a emporté », regrette Philippe Collin, porte-parole de la Confédération paysanne.

Le syndicat va décider prochainement des actions à mener sur le plan français pour une renégociation des prix du lait. Il réclame des prix entre 350 et 400 euros la tonne, contre 260 à 280 euros actuellement.

“Une réunion pour rien ”

L'OPL et l'EMB dénoncent, pour leur part, ce qu'ils appellent «une réunion pour rien». Ils estiment que la mise en place d'un comité d'experts «réfléchissant tranquillement à des solutions sans effet et pour lesquelles les producteurs ont déjà manifesté clairement leur rejet» est ressentie comme une véritable provocation.

D'après eux, cette attitude va provoquer la remobilisation de tous les producteurs de lait, et au-delà de tous les agriculteurs européens.

La Coordination rurale durcit le ton

Interrogé sur l'éventualité d'une reprise de la grève, François Lucas, président de la Coordination rurale laisse entendre qu'un appel à une action beaucoup plus importante que la grève pourrait être lancé « très bientôt, dans les jours qui viennent » au niveau européen.

Selon lui, cette « action », qu'il n'a pas détaillée, pourrait s'élargir à l'ensemble des agriculteurs et non plus aux seuls producteurs laitiers. « Nous allons assister à un durcissement des agriculteurs au niveau européen, cela est nouveau », a-t-il ajouté.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires