Revenu agricole : La France fait mieux que la plupart de ses voisins

SC

Avec un résultat agricole net par actif de + 11% en 2007, la France se trouve dans le peloton de tête des pays européens. Seuls quatre États dépassent les 15 % : la Suède, l'Estonie, la Lituanie et la République tchèque.

Les vingt-sept États membres peuvent être répartis en quatre groupes selon l'évolution du résultat agricole net par actif.

Dans le premier, le résultat agricole net par actif augmente très fortement (plus de 15 % en termes réels). Il rassemble trois pays du nord de l'Europe (Lituanie, Estonie, Suède) et un d'Europe centrale (République tchèque). La production de blé et d'orge y est favorisée par des conditions climatiques en général satisfaisantes en 2007 ; le prix augmente malgré l'abondance de la récolte.

Dans le deuxième groupe, le résultat agricole net par actif augmente de 7% à 15%. Trois grands pays producteurs de céréales s'y trouvent, qui bénéficient de la flambée des cours : la France, l'Allemagne et l'Espagne. L'Allemagne bénéficie aussi de la hausse du prix du lait tandis qu'en Espagne la main-d'oeuvre agricole se réduit sensiblement.

Roumanie, Bulgarie, Portugal et Italie à la traîne

Dans le troisième groupe, le résultat agricole net par actif augmente modérément, de 2% à 6%. Ce groupe comprend des pays où l'élevage est dominant (Royaume-Uni, Danemark, Belgique) ainsi que les Pays-Bas où les céréales pèsent peu dans le résultat de la branche agricole.

Enfin, dans le quatrième , le résultat agricole net par actif baisse. Il est composé de huit pays du sud de l'Europe qui connaissent des conditions climatiques particulièrement défavorables (sécheresse et canicule, ou bien fortes intempéries pour le Portugal). La baisse est la plus marquée en Roumanie (-17 %) et en Bulgarie (- 8 %). Elle est moindre au Portugal et en Italie.

Si la France tire son épingle du jeu, la progression des revenus y reste cependant moins rapide que la moyenne européenne calculée depuis 2000. En huit ans, le résultat par actif a gagné 16% dans l'UE, contre environ 5 % en France. En Italie (-18%), la dégradation est quasiment continue depuis 1999 ; cette évolution tient notamment à la baisse du prix du vin (- 47% en termes réels hors subventions), des produits maraîchers et de la production animale.

Union européenne : résultat agricole net par actif en termes réels (Indice 100 en 2000)

Union européenne : résultat agricole net par actif en termes réels (Indice 100 en 2000)

 

Source INSEE Première. Juillet 2008

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires