Sacha, jeune Ukrainien, en stage dans un camping à la ferme

CA 63 BOISSIER

(De gauche à droite Antoine Valleix, Sacha Zamkovoi, Jean-Louis et Agnès Valleix.)
Sacha souligne avoir voulu mieux connaître les services proposés par notre pays en milieu rural, notamment les campings à la ferme.

C’est devenu une habitude depuis 3 ans : des adhérents d’Accueil à la Ferme et en Milieu Rural, emploient durant l’été, des étudiants ukrainiens, via l’association Ki-France. Reportage chez Agnès Valleix à Saint-Bonnet-près-Orcival.

Renseignements

Le camping de la Haute Sioule à Saint-Bonnet-près-Orcivale

Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme

Accueil à la Ferme et en Milieu Rural

Secrétariat : Alexandra Godard

04.73.44.52. tourisme.ferme@puy-de-dome.chambagri.fr

Sacha, jeune Ukrainien, en stage dans un camping à la ferme

Acquérir des connaissances

Sacha Zamkovoi, 22 ans, a pour 3 mois, quitté son statut d’étudiant en management (4ème année) en Ukraine, pour assurer au camping de la Haute Sioule, des fonctions d’accueil et de service.

 

Le but de ce séjour : perfectionner ses connaissances en français, ce qui inclut souligne-t-il en souriant, « d’acquérir quelques tournures bien spécifiques à votre langue, et qu’on n’apprend pas à l’école.» Sacha qui souhaite travailler, dans la succursale d’une grande entreprise française d’informatique agricole, implantée dans son pays, espère ainsi pouvoir répondre aux exigences de ses futurs employeurs. Et ce grâce à ses connaissances dans le management, assorties d’une grande maîtrise du français sous toutes ses déclinaisons, qu’elles soient grammaticales ou plus riches d’un vocabulaire, issu directement de la clientèle française, qu’il côtoie depuis plus d’un mois.

Les adhérents d'Accueil à la ferme 63 lors de leur dernière assemblée générale

Au contact de la clientèle

En effet les clients des alentours et du camping, qui viennent à l’accueil- point de vente, acheter de la petite épicerie, des journaux, qui prennent un verre autour du comptoir, « sont vraiment très amicaux. J’écoute leurs conversations, je participe. Parfois je leur demande de parler un peu moins vite. Alors ils font l’effort pour que je comprenne mieux. Et j’apprends un peu d’argot bien sûr ! »

Au contact de l'employeur

« Pour moi la famille est très importante, et je suis content de travailler au camping avec Agnès, Christian, Jean-Louis et Antoine leurs fils. Avoir un maître de stage comme elle, c’est vraiment bien, car Agnès sait me dire avec le sourire ce qu’il faut faire. »

Une telle aide, s’avère précieuse pour Agnès, « puisque Sacha outre sa langue natale, parle russe et anglais. Il a vraiment un bon contact avec la clientèle, et sait prendre des initiatives» Cette connaissance de l’anglais facilite l’accueil de la clientèle du camping, venue du nord de l’Europe. Quant au français qu’il étudie depuis seulement 2 ans, on constate qu’il lui reste peu de progrès à faire. Peut-être un peu en concordances grammaticales, que ce jeune ne demande qu’à voir corriger : « dites-moi si je fais des fautes ! »

En tant que présidente d’Accueil à la Ferme, Agnès Valleix souligne l’intérêt des adhérents de prendre en stage des étudiants ukrainiens, qui souhaitent travailler pendant 3 mois dans le milieu rural. « Tous y trouvons notre compte. Les jeunes se perfectionnent dans notre langue, nous bénéficions de leur volonté de bien faire, de leur aide dans nos tâches quotidiennes. »

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier