Salon aux Champs : Le point de rencontre national des cuma

Antoine Fautrat

Dans des conditions climatiques estivales, 15 000 visiteurs se sont pressés dans les allées du Salon aux Champs les 1er et 2 septembre derniers à Husson dans le Sud Manche en Basse Normandie. Une fréquentation très importante qui dépasse les objectifs fixés (10 000) et qui satisfait pleinement les organisateurs.

« Un bilan très positif »

Pour Hervé Prima, président du Salon aux Champs, « la fréquentation dépasse nos objectifs tant au niveau des exposants qu'en nombre de visiteurs. Le Salon aux Champs, qui succédait au Safir avec un nouveau positionnement exclusivement professionnel, a gagné sa place de vitrine nationale du réseau cuma. Ce visitorat très important atteste que le positionnement du Salon aux Champs est tout à fait dans l'air du temps et correspond aux attentes du public. Les agriculteurs ont pu trouver au Salon de quoi répondre à leurs préoccupations actuelles de professionnels. Nous en tirons un bilan très positif ».

Michel Ogier - Entraid'

Michel Ogier - Entraid'

La traction et les circuits courts : deux axes forts

Le contenu, résultat d'un an de préparation par des groupes de travail issus d'origine très variées (les Chambres d'Agriculture de Normandie et de la Manche, Agrial, des organisations professionnelles, associations locales, collectivités locales…) a été apprécié des visiteurs. Parmi les animations particulièrement remarquées : le programme sur les économies de carburant Efficient20 et plus largement les animations liées aux tracteurs et à la traction, la thématique des circuits courts et la restauration totalement assurée par les producteurs fermiers du département, les différentes démonstrations commentées de matériels (désileuses automotrices, déchiquetage bois…), l'Université aux Champs avec ses nombreux débats, conférences et forums, les démonstrations autour des dernières évolutions technologiques (guidage RTK, GPS, Strip till…), les remarquables collections présentées au Salon (collection fourragères du GNIS, la plateforme de rotations des Chambres d'Agriculture, Agrial et la collection des couverts végétaux).

Université aux Champs

Outre le machinisme présent à travers de nombreux exposants de matériels, les différents débats présentés lors de l'Université aux Champs ont rassemblé un nombreux public. Le forum « circuits courts » a été très fréquenté, que ce soit les débats sur le développement des circuits courts dans les territoires, la transformation, la vente en groupe ou encore ceux sur le maintien des abattoirs de proximité. Ils ont illustré la volonté de diversité des points de vue voulue par les organisateurs du Salon. Le débat sur la méthanisation multipartenariale et territoriale (photo ci-contre) a eu beaucoup de succès également avec plus de 200 participants.
Au débat sur la question : « Bois énergie : une solution d'avenir pour les collectivités ? », les témoignages et les échanges avec la salle ont montré que les filières bois locales s'activent peu à peu, que les élus sont prêts à s'engager et que les cuma sont des acteurs rassurants de la filière. D'ailleurs, le Salon accueillait la rencontre des filières locales d'approvisionnement en bois énergie de l'Ouest.
Seul bémol : les débats sur les changements de pratiques en groupes et sur l'agriculture écologiquement intensive n'ont pas fait le plein. Il faut dire que les visiteurs pouvaient voir au Salon des applications très concrètes dans les démonstrations sur le travail du sol notamment.
Une intervention d'une psychologue du travail a permis de travailler sur le fonctionnement des groupes, un sujet important pour assurer leur pérennité. A noter également que l'Université aux Champs accueillait la première rencontre nationale des cuma de désilage : un temps fort qui a suscité l'intérêt des visiteurs.
L'Université aux Champs avait au programme une quinzaine de débats et forums.

Michel Ogier - Entraid'

Michel Ogier - Entraid'

 

La fusion des fédérations départementales des cuma bas normandes

Les départements de la Manche, de l'Orne et du Calvados formeront en janvier 2012 la Fédération des cuma de Basse-normandie. Marc Lecoustey, président de la FDcuma de la Manche l'a annoncé lors de la visite officielle du Salon, « nous fusionnerons avec le Calvados et l'Orne en une seule entité dès le 1er janvier prochain ».

Quelques chiffres de l'édition 2011 du Salon aux Champs

> 30 Ha d'exposition et d'animations en plein air et sous chapiteaux
> 100 exposants et plus de 100 marques représentées
> 15 000 visiteurs professionnels
> 17 débats conférences durant l'Université aux Champs
> 200 salariés et animateurs
> Plus de 250 bénévoles réunis
> Plus d'un an de préparation
> Une couverture Internet haut débit assurée en Wi-Fi Max par Manche Numérique

Aux côtés du réseau cuma Ouest, de nombreux organismes, partenaires et exposants ont permis le succès du Salon (Chambres d'Agriculture de la Manche et de Normandie, organisations professionnelles, associations locales, collectivités locales…)

Source Salon aux Champs

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier