SAMA : des automotrices de récolte sous les noyers

F. Legros

SAMA : des automotrices de récolte sous les noyers
- © FL

Bien connues des producteurs de cidre, les ramasseuses automotrices AMB Rousset sont pourtant nées au pays de la noix. Visite d'usine avec une délégation de la Sama venue de Normandie.

Tout commence dans les années 1970 lorsque Marie-Thérèse et Maurice Rousset s'installent dans un modeste atelier de réparation à Beaulieu une petite commune rurale en Isère située au coeur d'un bassin de production de noix. Qui aurait pu deviner que moins de quarante ans plus tard, 70 automoteurs de récolte sortiraient chaque année de l'usine AMB Rousset qui emploie actuellement une cinquantaine de personnes, enfants, petits-enfants et cousins compris. L'activité est très rapidement partie dans l'agriculture, avec le premier secoueur à câble en 1974 suivie d'une laveuse de noix en 1976 et d'une automotrice -équipée d'une boite de Citroën GS- dix ans plus tard. De la récolte des noix à celle des pommes à cidre, il y avait sans doute des similitudes, Philippe Rousset, le fils, s'est intéressé de près à la question relevant le défi de belle manière en adaptant les ramasseuses à noix au début et développant pour finir, des automotrices spécifiques pour la pomme à cidre. La méthode Rousset ? Une proximité et une implication fortes avec le terrain. A Beaulieu, l'usine vit au rythme de la production… des noix ! L'atelier de montage des automotrices laisse la place à l'intervention d'urgence en septembre et en octobre pendant la récolte, à cette période l'usine ne ferme plus ni les samedis ni les dimanches. Avec la pomme on recherche l'expertise auprès du producteur, on développe, on met au point et on affine les protos ensemble. Le résultat est là, les machines sont conçues au plus près des attentes de l'utilisateur. Jusqu'à aujourd'hui, AMB Rousset a produit environ 1 300 automotrices et maintient un stock stratégique important pour assurer un service de pièces.
Coté distribution, un partenariat de distribution mis en place avec la Sama, concessionnaire normand, présent sur les départements de l'Eure, du Calvados et de l'Orne, assure la livraison de la pièce commandée avant midi pour le lendemain matin. Pour parfaire de structurer ce dispositif, la Sama s'est attaché les services de Jean-François Coulomban, technicien spécialisé, pour intervenir sur les matériels « fruits et légumes » AMB donc, ainsi que Grimme (betterave et pomme de terre). Adrien Planquette déjà en charge des matériels d'occasion à la Sama, se voit confier la responsabilité commerciale des matériels AMB. Une nouvelle organisation en forme de mise au point qui devrait apporter toute son efficience au service des producteurs de pommes à cidre normands.

Source l'Agriculteur Normand

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier