Santé animale : Lancement des États généraux du sanitaire

Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a lancé mardi les États généraux du sanitaire avec pour objectif de « moderniser » l'organisation sanitaire en France en misant sur la « prévention » plutôt que la gestion de crises.

Bruno Le Maire a installé quatre groupes de travail, composés de professionnels agricoles, d'experts du monde vétérinaire et de scientifiques. Présidés chacun par un haut fonctionnaire, ces groupes traiteront de « la gouvernance en santé animale », des « moyens de surveillance dans le domaine de la santé animale », du « domaine phytosanitaire » et du « financement et de la mutualisation » du dispositif.

Chaque groupe remettra un rapport et une synthèse générale est prévue pour le mois d'avril. Des dispositions législatives seront prises par une ordonnance dans un délai d'un an après la publication de la Loi de modernisation de l'agriculture et de la pêche (LMAP). La discussion de ce projet de loi ne débutera qu'après les élections régionales de mars.

« Une crise sanitaire mal maîtrisée a des conséquences économiques, environnementales et sociales majeures », a déclaré le ministre. Il a rappelé que l'épizootie de fièvre aphteuse de 2001 au Royaume-Uni avait entraîné l'abattage de 6 millions d'animaux, occasionnant 11 milliards d'euros de pertes. Si « les moyens publics mobilisés sont considérables » en France, avec plus de 2 milliards d'euros depuis 2000, « ils restent trop souvent liés à la gestion directe des crises », a regretté M. Le Maire.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier