Santé : La Coordination rurale s'inquiète de la fréquence des suicides chez les agriculteurs

La Coordination rurale demande à la Mutuelle sociale agricole (MSA) de remplir son «devoir d'alerte» auprès des pouvoirs publics et de la société en publiant le nombre de suicides d'agriculteurs.

« Il est de votre devoir d'attirer l'attention des pouvoirs publics et de la société sur une situation très grave : la fréquence des suicides chez les agriculteurs », écrit François Lucas, le président de ce syndicat agricole minoritaire, dans une lettre ouverte à Gérard Pelhate, président de la MSA.

« Le suicide d'un agriculteur ne fait pas de bruit mais nous savons tous que c'est la plupart du temps son ultime et dramatique manière de dénoncer la situation de crise économique et morale que vit notre secteur agricole », poursuit M. Lucas.

Selon lui, la MSA, par son fonctionnement décentralisé, « a la connaissance des raisons des décès, par maladie ou accident, des agriculteurs » et est donc « en mesure de publier le nombre de décès liés à des suicides ».

« La réglementation interdit à la MSA d'avoir un registre des suicides car la cause du décès fait partie du secret médical », a réagi Christophe David, médecin conseiller technique à la MSA, qui relève qu'il n'y a pas d'Observatoire des suicides en France.

Il rappelle que l'absence de données n'empêche pas la MSA de mener depuis une quinzaine d'années un travail de prévention du suicide, en chargeant notamment des « préventeurs » de surveiller, avec les médecins du travail, les 400.000 exploitations françaises.

Une étude de l'Institut de veille sanitaire et sociale (INVS) publiée en 2010 portant sur près de 30 ans a relevé que le taux de suicide chez les agriculteurs est entre 60 et 80% plus élevé que la moyenne des autres catégories socio-professionnelles.

Il est toutefois difficile de faire la part entre les facteurs professionnels (surcharge de travail, endettement, etc) et personnels (célibat, vie en milieu rural, etc) pouvant conduire un agriculteur au suicide, car « vie personnelle et professionnelle sont étroitement mêlées », ajoute M. David.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier