Sébastien Amand réélu président de la FDSEA50

Sandrine Bossière

Sébastien Amand réélu président de la FDSEA50
- © SB

Sébastien Amand a été réélu à la présidence de la FDSEA de la Manche avec 46 voix (sur 52 votants). Il sera épaulé par Ludovic Blin comme premier vice-président et Anne Jeanne, secrétaire générale. Hervé Marie devenant le trésorier.

Le nouveau conseil d'administration s'est réuni pour la première fois vendredi 17 mars afin de procéder à l'élection du président et de l'ensemble de son équipe pour les trois prochaines années. Une « étape capitale dans la vie de notre structure » comme le souligne Sébastien Amand, président sortant et candidat à sa succession.
Quatre invités permanents
Auparavant, il a fait entériner par le conseil d'administration une proposition formulée lors de l'assemblée générale une semaine plus tôt. En effet, quatre personnes à savoir Eric Lecler, Marie-Ange Dubost, Marc Lecoustey et Benoit Hulmer, seront des « invités permanents » explique Sébastien Amand. « Ce sont des gens pleins de talents, de compétences et d'expérience ». Même sils ont laissé la place pour un renouvellement, ils restent fidèles à la famille de la FDSEA.
Un seul candidat
Une fois ce point adopté à l'unanimité, le doyen de l'assemblée, Gérard Richard, a procédé à l'élection du président. Seul candidat en lice, Sébastien Amand a été élu dès le premier tour avec 46 voix sur 52 votants. Et il a motivé sa candidature. « J'ai eu un moment d'hésitation parce que cela demande une forte implication, » admet-il. Mais cette nouvelle mandature nécessitera « un partage des dossiers, une répartition des tâches » plus conséquente de manière à remplir les ambitions que la FDSEA de la Manche a. 
Quatre grands chantiers
Parmi ces ambitions, quatre grands chantiers vont occuper les nouveaux élus du syndicat. Et Sébastien Amand les détaille. Le premier concerne la réorganisation du réseau. Face au redécoupage des cantons, aux fusions de communes, de communautés de communes, « faut-il rester avec 47 cantons ? C'est un vrai chantier. On s'appuiera bien évidemment sur la commission statuts et conflits » explique-t-il.
Le second point concerne la mise ne place de Agricollectif avec le concours de la Chambre d'agriculture de la Manche. « C'est une ambition qu'on mène avec Pascal Férey pour permettre aux agriculteurs en difficultés de les accompagner, et tout cela avec l'ensemble des OPA ». Ce dispositif pourrait être mis en route pour fin juin.
Le troisième chantier concerne la mise en place d'un GFA collectif (Groupement foncier agricole). « Aujourd'hui, on a des gens qui sont propriétaires, qui sont au bout du rouleau, et qui n'ont pas d'autres choix que de la vendre au risque de la perdre à jamais » décrit le responsable syndical. Alors, le GFA permettrait d'acheter la terre afin de redonner du souffle à  l'exploitant et ainsi trouver des solutions. Le dernier point sur lequel le président manchois a insisté, c'est l'implication régionale au sein de la FR Normandie, où Sébastien Amand a bien envie que le département de la Manche, département d'élevage, ait toute sa place.

Un engagement salué
Ces quatre grands chantiers s'ajoutent à la défense professionnelle, le leitmotiv de l'équipe afin de ramener des euros dans les exploitations. Et ceci grâce à l'engagement des uns et des autres. « Je veux saluer votre engagement, vous remercier de votre implication. Je sais que cela constitue des sacrifices sur nos exploitations, sur notre vie personnelle. Ce n'est pas si simple de renouveler de nouveaux administrateurs, de les impliquer dans la vie quotidienne de la FDSEA, » souligne le nouveau président qui veillera à une « bonne cohésion d'équipe ».

Source l'Agriculteur Normand

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires