Sécher les cours, une autre vertu du Salon

Raphaël Lecocq

Jimmy Suin et Benjamin Dubois, entourant leur prof Serge Moroy

Jimmy Suin et Benjamin Dubois sont en seconde Pro au lycée de Crézancy (02). Et stagiaires au Salon, aux petits soins des moutons de race Texel et Île-de-France. Tout sauf une sinécure.

7 heures – 21 heures : c’est la plage horaire pendant laquelle les deux lycéens doivent être aux petits soins des moutons. Finalement, le lycée, c’est plutôt cool, non ? « C’est vrai, le salon nous permet de sécher les cours, donc c’est pas mal », déclare Jimmy Suin. « Ouais mais on était déjà là même hier dimanche, et y avait pas cours hier », relativise son copain Benjamin Dubois. Et après 21 heures, qu’est-ce qui se passe ? « Oh ben ici, c’est la fête. Il faut les voir les éleveurs qui se lâchent, ils chantent, ils dansent, ils boivent un ou deux coups. On n’aurait jamais imaginé cette ambiance ». Les élèves ne suivent pas tout à fait le même programme. Peu après la fin de leur service, les deux adolescents regagnent le couvent Saint-Paul dans Paris où ils passeront la nuit. Autre ambiance on imagine.

 

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires