Sécheresse : 79% des nappes phréatiques en déficit

La plus grande majorité des nappes phréatiques (79%) de France affichaient au 1er juin un « niveau inférieur à la normale », selon un nouveau bilan publié vendredi par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Fin avril, ce déficit concernait 68% des réservoirs. Les grands aquifères déficitaires, après plusieurs années de déficit pluviométrique sont les nappes de la Beauce, du Bas-Dauphiné, du Champigny en Ile-de-France ou encore les nappes du bassin de la Garonne.

En France, seules les nappes du Languedoc-Roussillon présentent des situations proches de la normale. « La grande majorité des niveaux (88%) est en baisse » en mai, indique le BRGM. Ils sont en hausse pour 3% des nappes et restent stables pour les 8% restantes.

« Les données du mois de mai confirment, avec le déficit pluviométrique conséquent observé depuis le début de l'année, que la période de recharge des nappes a été très peu effective sur une grande partie du territoire », ajoute-t-il.

En mai, les cumuls de précipitations ont rarement dépassé 30 mm en plaine. La reprise de la pluie ces derniers jours a surtout permis de répondre aux besoins des végétaux mais ne devrait avoir qu'un impact marginal, pour l'heure, sur les nappes.

Des mesures de restriction d'eau ont été prises dans 60 départements, et onze autres étaient placés en vigilance, selon le dernier décompte du ministère de l'Écologie datant du 16 juin.


Source d'après BRGM

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier