Sècheresse : La FDSEA propose un contrat type sur la paille

Objectifs de la Fdsea en évitant la spéculation sur la paille : ne pas laisser les agriculteurs démunis face à la crise climatique et sécuriser autant que possible l'affouragement des animaux à des prix raisonnables.

Depuis lundi dernier, date de son conseil mensuel, la FDSEA invite les céréaliers à contractualiser les ha et tonnages de paille habituellement broyés. Le prix proposé au départ était compris au sein d'une fourchette de 15 à 25 €/t correspondant à la valeur agronomique de la paille. Après discussion et compte tenu de la pression sur le terrain, la FDSEA achètera la paille à 25€ en andains. Ce contrat est téléchargeable en page d'accueil sur le site agri85 dans le bloc paille. « Notre souci est de donner un cadre à tous ces accords et de mettre noir sur blanc ce que l'on peut faire concrètement. A la fois pour rassurer le producteur de céréales et pour répondre aux attentes des éleveurs qui n'ont pas de fourrages pour nourrir leurs animaux. La priorité est bien entendu d'éviter la spéculation, non pas celle des céréaliers, mais celles de certains marchands qui ne vont pas hésiter à se faire du gras sur le malheur des éleveurs » prévient le président de la FDSEA, Joël Limouzin.

Propositions de travail avec les EDT et la FdCuma

Le contrat de la FDSEA propose aux céréaliers l'achat de paille en andain. A 25€. Aux adhérents comme aux non adhérents. En fonction des remontées de ces contrats directement à la FDSEA, cette dernière mettra ensuite en relation le céréalier avec l'échelon départemental des EDT et de la FDCuma qui presseront et enlèveront la paille, voire la transporteront auprès d'éleveurs intéressés. L'objectif est donc de fonctionner intra département. « C'est ce que nous avons convenu ce mardi en rencontrant la FDCuma et les EDT » complète encore Joël Limouzin. Toutes les remontées d'offres sur la base du contrat FDSEA seront affichées sur une carte de façon ensuite à organiser et coordonner le pressage, le regroupement et éventuellement le transport avec les EDT et la FDcuma.

Soirée paille ?

La FDSEA, trésorière de l'opération, est donc chargée de recenser les offres de pailles à l'aide du contrat disponible sous agri85.fr bloc paille en page d'actualité. « Nous réfléchissons à organiser dans les semaines à venir une soirée paille dans tous les SEA où nous demanderions à tous les présidents de recenser avec leurs adhérents, les ha de paille encore disponibles pour être contractualisés avec la FDSEA sur la base de 25 € tonne. Nous recenserions précisément les besoins en paille exploitation par exploitation sur un tarif rendu cours de ferme qui reste à définir si nous contractualisons aussi des quantités en provenance d'Espagne » expliquent encore Brice Guyau et Hervé Pillaud, chevilles ouvrières de cette opération paille 2011. La FDSEA tient en effet à tendre vers un tarif unique de livraison cours de ferme, que l'approvisionnement se fasse intra ou horsVendée. « Tant que nous n'avons pas contractualisé les volumes, nous ne pouvons qu'estimer une fourchette de prix… » « Ce que je souhaite, c'est que chacun dans notre département - FDSEA, coopératives, Cuma, transporteurs... - fasse preuve de bonne volonté pour que cette opération de solidarité soit exemplaire » conclut enfin le président de la FDSEA.

Délai de paiement

La FDSEA négocie également à l'échelle départementale, mais aussi régionale pour que les banques et notamment la 1ère d'entre elles pour le monde de l'élevage, le crédit agricole, aide la FDSEA à acheter cette paille. Le paiement par la FDSEA interviendra le 1er octobre auprès des céréaliers alors que les éleveurs ne régleront qu'au 15 décembre pour cette opération paille comme d'ailleurs pour l'opération gypse.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires