Sécheresse : Le Maire promet d'indemniser les éleveurs

SC

Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire annonce que les éleveurs seront indemnisés via le fonds national de garantie des calamités agricoles. Plusieurs centaines de millions d'euros seront versés aux éleveurs en difficulté.

Indemniser les éleveurs frappés par la sécheresse coûtera « plusieurs centaines de millions d'euros », qui seront versés par le fonds de garantie des calamités agricoles (FNGCA), a annoncé le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, à l'issue d'une réunion de crise du Conseil de l'agriculture française et d'une réunion avec les acteurs de la filière élevage.

Les responsables du fonds se réuniront le 15 juin, a indiqué le ministre, précisant que les paiements pourraient intervenir le 15 septembre. «Nous allons agir rapidement et massivement», a-t-il annoncé. Les premiers arrêtés seront pris à partir du 12 juillet. Ces indemnités ne concernent pas les céréaliers ni les viticulteurs. En effet, le FNGCA ne s'appliquant pas aux secteurs assurables, les grandes cultures, notamment les céréales, n'en bénéficient plus depuis 2009. Ni la viticulture depuis cette année.

De son côté, le Crédit agricole a accepté de mettre à disposition des éleveurs, 700 millions d'euros de prêts de trésorerie à un taux préférentiel de 1,5% pour les jeunes agriculteurs et 2% pour les autres .


1 million de tonnes de paille contractualisées

L'urgence c'est aussi la mobilisation des fourrages et de la paille disponibles. Selon le ministère, 40 départements ont déjà mis en place des contrats pour un volume de 1 million de tonnes de paille au tarif garanti de moins de 25€ la tonne sur champ.

Pour le transport de la paille, priorité est donnée au ferroviaire. Une cellule logistique a été mise en place par les ministères de l'Agriculture et du Transport, en lien avec la SNCF et les professionnels agricoles, pour organiser ce transport dans les prochaines semaines.

« Les assurances ont accepté d'étendre les garanties en matière de responsabilité pour le transport, le stockage et la manipulation des pailles » annonce Bruno Le Maire qui demande également aux assureurs de reétudier le cas des jeunes agriculteurs qui n'ont pas souscrit d'assurance récolte avant la date limite du 15 avril. « Je souhaite que le cas des jeunes agriculteurs ayant déposé un dossier entre le 15 avril et le 15 mai soit réétudié de manière favorable » , a demandé le ministre.

La MSA, quant à elle, a déjà annoncé accepter de reporter l'appel à cotisation de juin pour tous les éleveurs. Ce qui représenterait, selon le ministre, un report moyen de 3.000 euros par agriculteur. Bruno Le Maire demande également à la MSA de renforcer le plan de prévention des suicides.

La grande distribution est aussi appelée à contribution. M. Le Maire, qui craint un «écroulement des cours de la viande», demande aux distributeurs de reprendre les négociations avec les producteurs sur les prix, conformément à l'accord signé le 3 mai.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier