Ségolène Royal demande aux jardineries de ne plus vendre de Roundup en libre-service

Ségolène Royal demande aux jardineries de ne plus vendre de Roundup en libre-service

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a annoncé sur France 3 vouloir interdire la vente en libre-service dans les jardineries du désherbant vedette de Monsanto, le Roundup, afin de lutter contre les effets néfastes des pesticides.

"La France doit être à l'offensive sur l'arrêt des pesticides", a déclaré la ministre.  "Elle doit être aussi à l'offensive sur l'arrêt des pesticides dans les jardins et je vous annonce que j'ai demandé aux jardineries d'arrêter de mettre en vente libre le Roundup de Monsanto", a-t-elle dit.

Le Roundup avait été remis au centre de l'actualité après le classement en mars du glyphosate, son principe actif, comme cancérogène "probable chez l'homme", même si les "preuves sont limitées", par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

"Le produit ne présente pas de risque pour l'utilisateur", d'après Monsanto

Dans un communiqué transmis à l'AFP, le groupe Monsanto explique ne pas avoir à ce stade "d'information réglementaire concernant une évolution de l'autorisation de mise sur le marché du désherbant Roundup". Il juge qu'"absolument aucune nouvelle donnée scientifique récente ne permet de remettre en cause cette autorisation" et estime que "dans les conditions recommandées d'utilisation figurant sur l'étiquette, le produit ne présente pas de risque particulier pour l'utilisateur".

Monsanto précise enfin qu'il continue "à travailler activement avec les autorités compétentes pour assurer la ré-homologation décennale européenne du glyphosate".

"Si l'interdiction de la vente aux particuliers des pesticides type Roundup était anticipée, par la loi ou par des accords volontaires, ce serait évidemment un bon signal", indique de son côté Matthie Orphelin, porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot.

Amateurs : obligation de passer par un vendeur certifié

"S'il est évidemment indispensable de renforcer l'information dans les jardineries pour les amateurs, c'est également l'utilisation des pesticides en milieu professionnel sur lequel il convient de travailler pour éviter le développement de maladies professionnelles", écrit la Fnath (  Fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés).

Cette annonce de Ségolène Royal intervient alors que l'association de consommateurs CLCV avait interpellé en début de semaine les agences sanitaires et le ministre de l'Agriculture sur le glyphosate, demandant notamment qu'il ne soit plus vendu en libre-service aux jardiniers amateurs.

Dans la foulée, Ségolène Royal et le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll avaient indiqué dans un communiqué jeudi qu'à compter du 1er janvier 2018, l'accès aux produits phytosanitaires pour les jardiniers amateurs ne pourra se faire que "par l'intermédiaire d'un vendeur certifié".

"L'acheteur amateur bénéficiera ainsi d'un conseil renforcé systématique lors de la vente de ces produits avec une information sur les interdictions à venir et les alternatives", selon ce communiqué.

Stéphane Le Foll avait toutefois indiqué auparavant ne pas vouloir interdire le glyphosate, l'herbicide le plus utilisé en France.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 16

barinne

ah parlons en de ces ecolos rigolo comme je dit l'an dernier a cote de chez moi(nord Aveyron) ilsont venu nettoyer une parcelle de genet d'un voisin ecolo evidement a 26 personnes pendant 3 jours deviner d'où il venait toulouse 220 km 10 voitures et la surface nettoyer 500m2 environ ci sa c'est de l'ecologie pardons petit calcul 220km 10l au 100km x 2 x10 v = n'importe quel tracteur meme le moins economique fait largement mieux en terme de pollution

narthex

@yo:allez chiche , vous nous donnez votre adresse et on viens voir ces vilains pollueurs......

jp H

@casius:tu parles de marché noir? dans les années quarante on peut imaginer de quel coté tu aurais été...ce sont les mêmes qui vont ce plaindre que les agriculteurs français on une mauvaise image de pollueur.....

yo

cool je vais pouvoir vendre le glypho à mes voisins aussi cher qu'il l'achetait en jardinerie!
"ironie"

bref les modérateurs ne devrait pas laisser des messages d'ecolos bas de gamme qui n'ont que monsanto ou round up sur le bout de la langue, venez faire un tour chez moi je vous montrerait des choses et vous demontrerait que le bio peut polluer les nappes en nitrate plus qu'un conventionnel..

niala53

Je trouve très bien le fait d'informer les particuliers. Dans les jardineries,les coopératives agricoles,les municipalités,et bien sûr les exploitations agricoles il faut du personnel avec une qualification. Alors pourquoi laisser les produits phytosanitaires en vente libre.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier