Ségolène Royal veut interdire la pulvérisation de pesticides à moins de 200 m des écoles

S C avec AFP

Ségolène Royal veut interdire la pulvérisation de pesticides à moins de 200 m des écoles

En 2020, les pesticides seront interdits dans les espaces verts publics. Ségolène Royal veut inciter les communes à "accélérer" ce mouvement. Par ailleurs, la ministre de l’Écologie annonce une prochaine interdiction de pulvériser à moins de 200 m des écoles.

"Je souhaite (…) accélérer l'interdiction des produits phytosanitaires et des pesticides dans les villes et villages", a-t-elle lancé mardi en lançant officiellement la 8e "Fête de la nature", manifestation qui propose jusqu'à dimanche quelque 5.000 activités gratuites pour découvrir et mieux comprendre les espèces.

La France s'est dotée en janvier d'une loi interdisant les pesticides dans les espaces verts publics à partir de 2020. Le texte bannit les produits phytosanitaires pour l'entretien des espaces verts, promenades, forêts. Une obligation qu'elle veut anticiper et étendre à l'entretien de la voirie, des terrains de sports et des cimetières qui ne sont pas concernés par cette loi.

Plutôt qu'une nouvelle réglementation, la ministre compte sur la vertu de l'exemple, en promettant un label aux communes sans pesticides. Selon l'agence chargée de la biodiversité en Ile-de-France, Natureparif, près de 10 % des communes franciliennes ont déjà totalement renoncé à l'usage de pesticides, soit plus de 120 communes.

CR : « traiter les parcelles en dehors des heures de récréation »

La ministre déclare par ailleurs qu’elle va annoncer "très prochainement", avec son collègue de l'Agriculture Stéphane Le Foll, une interdiction la pulvérisation  de produits phytosanitaires "à moins de 200 mètres des écoles".

Début mai, une vingtaine d'enfants et une enseignante d'une école primaire de Gironde avaient été pris de malaises après l'épandage d'un fongicide sur des vignes situées à proximité de l'établissement. La préfecture du département a relevé une utilisation du produit dans des "conditions inappropriées".

Dans un communiqué, la CR juge qu’il serait « plus simple et plus efficace de mettre en place une charte de bonnes pratiques visant à traiter les parcelles en dehors des heures de récréation ». Elle estime que d'autres solutions de protection doivent être envisagées, comme des haies brise-vent.

Publié par S C avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 20

popeye80

@altitude1000
Oui, tu as raison, je ne refléchis pas beaucoup. C'est sans doute pour cela qu'aux horaires où je pulvérise, les enfants sont encore dans les bras de morphée et le soir, ils sont partis de l'école depuis bien longtemps (Comme beaucoup de mes collègues d'ailleurs). Est-il besoin de légiférer chaque fois qu'un fait divers fait la une? Interdire, imposer, contraindre... Il n'y a plus que ça. Bientôt, on ne se posera plus la question de savoir si notre application phyto est techniquement justifiée ou pas mais simplement si elle est autorisée par la loi!!!
La sensibilisation, un peu de respect et surtout de bon sens font souvent mieux que des wagons de lois. A bon entendeur...

@altitude1000

est ce que tu as un peu de reflexino toi aussi , puisque tu reprends popeye....qui achete la bouffe la moins chere possible en grande surface??? que le consomateur assument il veut du bio qu'il le dise mais qu'il en paie le prix ( en attendant les pesticides sont homologué par l'etat, dans des conditions homologué a des doses homologuées) en attendant 80% des gens qui achetent du bio le font en grande surface du bio bien souvent importé ....allez vive l'ecologie a geomotrie variable

biloute

tu as raison azor,le certiphyto n empeche pas certain de faire n importe quoi

agrimax

Le mieux c'est d'interdire tous les phytos ,de suprimer tous les agriculteurs ,de faire de la France un grand parc de loisir,et pour manger il sufit d'importer du blé qui pousse à coter de Tchernobyl ,et importer du mais et du soja ogm c'est le rêve de tout socialo-comunisto-écolo ,et de madame Royale.

ouatisit

Interdire tous les phyto !!!... bravo pour l'idée c'est du militantisme pour les ogm...En plus comme çà ne serait pas nous qui les produirions les Américains Brésiliens et Argentins se feraient un plaisir de nous les envoyer..(ce qu'ils font déjà d'ailleur..)

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier