Selon Orama : Plus rien ne s'oppose à la culture du maïs Bt en 2009»

SC

Suite à l'avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Afsa), qui estime que la clause de sauvegarde décidée par la France est injustifiée, Orama* réclame l'autorisation, dès maintenant, du maïs OGM Mon 810.

« Cet avis (de l'Afsa) exprime on ne peut plus clairement que la clause de sauvegarde est injustifiée et que le dossier français est vide de preuve quant à un quelconque risque pour la santé humaine ou animale ou pour l'environnement, pouvant résulter de la culture du maïs Bt » estime Orama dans un communiqué.

Orama rappelle que si l'on exclut la France, les surfaces européennes de maïs OGM ont augmenté de 21 % entre 2007 et 2008. Un résultat qui, selon l'association, confirme l'intérêt de cette technologie. Orama estime que la clause de sauvegarde prise par la France «repose uniquement sur des considérations politiques et électorales».

En conséquence, elle estime que « plus rien ne s'oppose à la culture du maïs Bt en 2009 » et demande au gouvernement français d'autoriser dès maintenant le maïs OGM Mon 810 « injustement interdit ».

* ORAMA fédère 3 associations spécialisées de la Fnsea : l' AGPB (producteurs de blé), l'AGPM (maïs) et la FOP (oléagineux et protéagineux). Soit quelque 325.000 exploitations et 14 millions d'hectares.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier