Session renouvellement des générations en Agriculture à Laguiole : JA : Un livre blanc pour l'installation

Alexandre Cayrac

Session renouvellement des générations en Agriculture à Laguiole : JA : Un livre blanc pour l'installation

La session renouvellement des générations en agriculture à Laguiole cette semaine a tenu toutes ses promesses. Le nouveau parcours à l'installation a été dévoilé par le Ministre de l'agriculture Michel Barnier.

Après d'innombrables changements de programme, le ministre de l'agriculture a pu finalement assister au Comité National à l'Installation. Il a ainsi participé en compagnie du président et du vice-président des JA au débat sur l'installation des jeunes agriculteurs. Les JA ont en effet transmis leurs messages et leurs problématiques sous forme de sketch. Une manière d'interpeller le «patron de l'agriculture française» sur les grandes thématiques de viabilité, de vivabilité ainsi que de l'accompagnement de l'installation.
Le financement de l'installation était évidemment au centre des préoccupations des JA. Philippe Meurs, président national des JA a ainsi souligné qu'il était «inopportun de discuter d'un nouvel accompagnement sans préserver les incitations financières liées à ce dispositif».
Le président des JA a d'autre part incité les collectivités territoriales, et les fonds VIVEA et FAFSEA à rejoindre l'effort de financement pour l'accompagnement des futurs installés en agriculture.
Philippe Meurs a enfin interpellé le Ministre sur «l'institutionalisation» et la «reconnaissance» des Comités Départe- mentaux à l'Installation (CDI) pilotés par les JA qui sont pour le moment le socle de déploiement du nouveau parcours à l'installation.

«Imprimer dans le marbre»

Le nouveau dispositif devrait ainsi être «lancé avec force» lors du Salon de l'Agriculture de Paris à travers un livre blanc qui devrait, selon le président des JA, «imprimer dans le marbre» les différents engagements que le ministre a su proposer.

Les priorités aveyronnaises remises au ministre

La FDSEA, les JA et la Chambre d'Agriculture ont profité de la venue de Michel Barnier pour le sensibiliser aux priorités de l'agriculture aveyronnaise. La politique de l'herbe, les quotas laitiers en zone de montagne, ainsi que la prise en compte des particularités du «Veau sous la mère».
Deux problématiques particulières ont elles aussi été évoquées : les dégâts causés par les campagnols ainsi que l'insuffisance de l'enveloppe des prêts bonifiés remettant en cause de nombreux projets en cours.
Les JA de l'Aveyron ont quant à eux fait passer certains messages par un cadeau un peu particulier : une poule avec quatre oeufs. «C'est bientôt Pâques, et comme une poule, il est urgent de bien couver les projets que nous portons pour qu'ils puissent éclore dans les meilleures conditions» explique Bruno Montourcy, secrétaire général des JA de l'Aveyron. Reconnaissance des actifs, financement de l'installation, la montagne et ses produits et la politique de l'herbe étaient inscrits sur les oeufs.

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier