SIA 2010 : Un salon sous le signe du désarroi

Le salon de l'agriculture, qui ouvre ses portes samedi, est l'occasion d'exposer le dynamisme et la modernité du secteur agricole. Mais certains comptent aussi profiter de cette tribune pour faire entendre leur profond désarroi.

La 47e édition du salon de l'agriculture va de se dérouler dans une ambiance lourde, marquée par une chute des revenus des exploitants. L'année dernière, les agriculteurs, toutes filières confondues, ont subi en moyenne une chute d'un tiers de leurs revenus, après une année 2008 déjà difficile (-20%).

En 2009, leur revenu annuel moyen devrait se situer à 14.500 euros, environ moitié moins que le record de 28.500 euros atteint en 2007, année où les prix agricoles étaient au plus haut.

Certains syndicats et associations de producteurs ont donc décidé de faire entendre leur grogne à l'occasion du ce grand rassemblement. En première ligne, les producteurs de lait, fer de lance de la contestation, qui ont fait grève l'an passé pour obtenir une hausse des prix.

Deux organisations, l'Association des producteurs laitiers indépendants
(APLI) et la Coordination rurale (CR), syndicat minoritaire, organiseront lundi un « forum » pour dénoncer la fin des quotas laitiers et la volatilité des prix.

Mercredi, ce sera au tour de la Confédération paysanne, autre syndicat minoritaire, de mener une action pour dénoncer des « revenus en berne ».


Regardez les vidéo des Débats de Terred'InfosTV.

Suivez toute l'actualité du SIA 2010

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier