Signature du volet maraîcher de la charte agricole du département

Loire-Atlantique Agricole www.agri44.fr

Signature du volet maraîcher de la charte agricole du département
Signature de la charte pour la prise en compte de l’agriculture dans l’aménagement du territoire et de son volet maraîcher, par Bernard Deniaud, vice-président du conseil général, Yves Métaireau, président de l’Association fédérative des maires de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, préfet, Philippe Retière, président des Maraîchers nantais et Christophe Sablé, secrétaire général de la chambre d’agriculture. © Loire-Atlantique Agricole

La charte agricole est un outil d’aide à la décision, en particulier pour les maires confrontés à des conflits d’usage du foncier.

Initiative portée par la cham-bre d’agriculture pour favoriser une gestion économe et concertée du foncier, la charte pour la prise en compte de l’agriculture dans l’aménagement du territoire(1) ne comportait pas, jusqu’à présent, de volet maraîchage. C’est désormais chose faite et entérinée : lors de la journée consacrée aux 500 ans du maraîchage nantais, les représentants de l’État, du conseil général, des maires et de la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique ont procédé à la signature de ce document.
« Cette charte vise à faciliter la concertation sur le territoire », rappelle Christophe Sablé, secrétaire général de la cham-bre d’agriculture. Car même si le maraîchage n’occupe que 1,5 % de la Surface agricole du département, elle le fait dans des franges urbaines, où les conflits fonciers peuvent être importants. « Il faut expliquer, pour être compris et respectés. Nous avons tous intérêt au maintien de l’agriculture, dans sa diversité, sur tout le territoire ».
« Ce document exprime la volonté partagée par tous les partenaires de se connaître, se concerter, de favoriser une action pérenne », a poursuivi Yves Métaireau, président de l’association fédérative des maires de Loire-Atlantique. « Nous avons besoin de comprendre les besoins réels des chefs d’entreprise. » Ce que confirme Christian de Lavernée, préfet de Loire-Atlantique : « Cette charte n’est pas un document réglementaire, mais pédagogique. Pour les maires des communes concernées, il constitue une aide à la décision et un gain de temps. »

Catherine Perrot

(1)Signée en 2004, puis révisée en 2012.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier