Simmental : une race mixte touchée par la crise

Raphaël Lecocq

Fabien Hance et Helute, mixte aussi du point de vue robot / salle de traite

Fabien et Frédéric Hance élèvent 70 laitières et 30 allaitantes de race Simmental à Liffol-le-Grand (88). Une race mixte censée déjouer les hauts et les bas ou du lait ou de la viande. Sauf quand les deux sont au plus bas.

« La Simmental, c’est une vraie race mixte ». Derrière l’éleveur bovin se cache aussi un promoteur de la race Simmental. Installé en Gaec avec son frère Frédéric, Fabien est un habitué du Salon et du concours. Ses premières participations remontent à 1989. Cette année, il présente Helute, une jeune vache en première lactation. C’est quoi, une vraie race mixte ? « La Simmental peut vous produire 8000 kg de lait et vous livrer 400 kg de carcasse à la réforme, argumente l’éleveur. Comme c’est une bonne laitière, en mode allaitant, elle va nous permettre de sortir un jeune bovin mâle de 420 kg au bout de 18 mois ». Mixte, la race l’est aussi du point de vue de la traite. Helute, la jeune vache emmenée par Fabien à Paris, coutumière du robot de traite à Liffol, s’est vite adaptée à la traite conventionnelle pratiquée au salon.

Le prix du lait impacte le prix de la viande

Les effectifs de la race Simmental sont en croissance, signe que ses atouts sont à la fois authentiques et reconnus par les éleveurs. Mais dans la période actuelle, Fabien Hance est forcé de reconnaître que la polyvalence de la Simmental a ses limites. « La crise laitière a pour effet de provoquer un afflux de vaches de réforme, ce qui pèse sur les cours de la viande. Malgré tout, c’est peut-être en viande que les premiers frémissements de reprise des cours se feront sentir ».  En attendant, le Gaec Hance Saint-Vincent peut aussi s’appuyer sur leurs ressorts génétiques. Avec leur vache Degate, ils sont les heureux propriétaires d’une mère à taureaux. Et puis Helute fera peut-être merveille au concours de la race, ce mardi 1er mars.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier