Sissi : le sacre !

Catherine Perrot

Un mois tout juste après son prix de championne de Loire-Atlantique, Sissi a été élue à Paris grande championne du Concours général agricole !

Prim'holstein France.Si toute la famille Schuttert est venue recevoir le grand prix, Jan a laissé à sa fille Anke le soin de présenter Sissi.

Ce 27 février 2012 sera sans nul doute un jour à marquer d’une pierre blanche pour la famille Schuttert. Leur vache Sissi a en effet reçu l’une des plus belles récompenses dont peut rêver un éleveur : le prix de grande championne au Concours général agricole de Paris ! De plus, Sissi n’a pas fait les choses à moitié : elle remporte également les titres de meilleure mamelle adulte et de meilleure laitière de race. C’est probablement la première fois dans l’histoire du concours que ces trois titres se cumulent.
Sissi, fille de Spirit sur Wade, est une vache de dix ans, en huitième lactation. Cette récompense au concours général vient dominer un palmarès déjà bien étoffé : championne départementale (2012 et 2007), championne régionale adulte 2010, meilleure mamelle à Paris et au Space en 2008 et 2009…
Jan Schuttert reconnaît qu’il avait l’idée, avant ce concours parisien, de rééditer le titre de 2008, de meilleure mamelle adulte. Mais il a eu beaucoup plus ! « Nous avons passé un moment extraordinaire. Toute la famille était là, et nous l’avons partagé avec une vingtaine d’éleveurs de la région ! Je ne pensais pas que la vache était capable de faire cela… mais elle l’a fait. C’est vrai qu’elle était en forme ! »

« Époustouflante »

C’est en effet peu dire qu’elle était en forme. Interrogé à la sortie du ring par nos confrères de terre-net média, le juge David Biarnes estime que « Sissi a dominé ce concours. C'est une vache qui a vraiment vécu et qui sait ce que c'est de produire du lait. Malgré les années, elle reste d'une qualité morphologique extraordinaire. » Et de louer sa mamelle après huit lactations, encore très haute et parfaitement ancrée dans son corps. « Elle était époustouflante aujourd’hui, et surtout, elle était prête comme il le fallait ! »
Deux jours après ce sacre, Sissi est revenue chez elle, à Saint-Hilaire de Chaléons. Pour elle, pas d’acheteur américain ou espagnol : « Elle est trop vieille pour les intéresser ! », confie Jan, mais des demandes d’embryons, qui ne seront des « commandes fermes » que lorsqu’elle les aura produits. Sissi a donc abandonné ses habits de princesse pour redevenir ce qu’elle a toujours été : une vache laitière. Et c’est aussi cela que la famille Schuttert apprécie chez elle : « C’est une bête agréable et facile à travailler ! »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier