Six plates-formes logistiques de la grande distribution bloquées par des agriculteurs en Bretagne

Six plates-formes logistiques de la grande distribution bloquées par des agriculteurs en Bretagne

Six plates-formes logistiques de la grande distribution étaient bloquées mardi en Bretagne par des agriculteurs qui réclament de meilleurs prix d'achat pour leurs produits par les grandes enseignes, a-t-on appris auprès des syndicats agricoles.

En Ille-et-Vilaine les blocages ont lieu à Gaël (Easydis, groupe Casino), Bain-de-Bretagne (Carrefour) et Argentré-du-Plessis (Intermarché), dans les Côtes-d'Armor à Rostrenen (Intermarché) et Ploumagoar (Lidl) et dans le Morbihan à Saint-Gérand (Intermarché), selon les gendarmes et les syndicats agricoles.

Ce dernier site est bloqué depuis dimanche soir, et mardi matin une dizaine d'agriculteurs étaient présents sur place avec tracteurs et remorques, ont précisé les gendarmes. Ces blocages ont lieu à l'appel des FRSEA (Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles) et JA (Jeunes Agriculteurs) de Bretagne alors que des négociations commerciales sont en cours jusqu'à la fin du mois entre les grandes enseignes et leurs fournisseurs.

"La part du Lion"

Dans les filières laitière, porcine, et viande, les éleveurs se plaignent de voir leur production achetée à un prix inférieur à leur coût de production, ce qui rend leur situation intenable. D'autres plates-formes pourraient être bloquées dans la journée, selon des responsables syndicaux. Dans un communiqué diffusé lundi les FRSEA et JA considèrent que "les GMS (Grandes et moyennes surfaces) ont en effet une grande responsabilité à l'égard de la situation économique désastreuse que vivent les agriculteurs". 

"Au lieu d'assurer une répartition des marges permettant à tous les maillons de la filière de vivre, elles gardent pour elles la part du lion", dénoncent-ils. "Tout doit être mis en oeuvre à tous les échelons pour faire en sorte que cette répartition de la valeur (ajoutée, ndlr) devienne une réalité et permette aux agriculteurs de vivre décemment du fruit de leur travail, dans l'intérêt de tous les Français", soulignent les deux organisations syndicales.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 14

rp80

Le salon (des figurants)de l'agriculture ne sera pas boycotter car en France on a peur et on fait toujours 2 pas en avant et 3 arrière de plus les agri qui exposent se croiivent à l'abri .ce salon de """l'agriculture"" a aussi beaucoup change avec l'apparition de nouveaux exposants et comme on peut le voir dans les pub de la tele des grandes surfaces sont devenues producteurs,transformateurs donc vous pouvez dormir tranquille demain elles assureront la relève

APPORT5126

Bonjour
Je suis un agriculteur qui a dû se diversifier pour pouvoir continuer d exister , j accueille avec mon épouse des écoles , des personnes handicapées (adultes et enfants ) ....pour leurs faire découvrir les animaux de la ferme
Pour ces activités nous fixons le prix d entrée . Pourquoi ce n'est pas comme ça pour les prix agricole
Les industries , les bouchers , les boulangers, les restaurateurs .... utilisent l'argument " made in France " comme argument de pub , il faut que la partie de la production agricole consommée en France bénéficie d'une valeur ajoutée
Je sais que c est peut être difficile a réaliser mais si on arrête de vendre nos produits pendant8/15 jours les industries ne pourraient plus utiliser le made in france comme argument et la consommation baisserait
Nous sommes le seul secteur d activité qui ne fixe pas ses prix : allez chez votre garagiste , prenez une nouvelle voiture et retournez 15 jours plus tard pour lui donner ce que vous estimez ce que vaut la voiture : c est impensable ! Pourtant c est ce que vous subissez pour vos produits
Quand nous avons commencé nos activités de diversification c est le fait de pouvoir fixer nos tarifs qui m a le plus surpris , nous sommes souvent plus cher que les concurrents mais nous essayons de faire des activités de qualités , et ça fonctionne

Les produits agricoles français sont de qualité ( je ne parle pas du bio mais du conventionnel ) il ne faut pas le brader au prix mondial . Nous subissons la réglementation la plus stricte elle doit être rémunérée

ben 79

Il faut le savoir ...les employés de mr bigard (charal) ont touché leur 14 ème mois de salaire pour 2015 car parait il que l entreprise n avait jamais autant fait de benéfice....après tout tan mieux pour ceux du bas de l échelle mais à mon avis les pontifes ne se seront pas oubliés..

LIATRIDE1691

On bloque aussi dans le NPDC mais faudrai bloquer jusqu'à une pénurie

skippy

On pourrait peut être faire pression via les GMS pour que Lactalis et Bigard montrent leurs résultats, on saurait alors vraiment qui s'engraisse. Si les entreprises non transparentes sont menacées de déréférencement alors, elles nous montreront leurs chiffres.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires