Somalie : 750.000 personnes risquent de mourir de faim

Somalie : 750.000 personnes risquent de mourir de faim
Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU

Les Nations unies ont encore besoin d'environ 700 millions de dollars cette année pour lutter contre la famine dans la Corne de l'Afrique, indique le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, lors d'un mini-sommet à New York sur cette région.

« En Somalie, la famine a gagné de larges régions du sud. 750.000 personnes risquent de mourir de faim. Quatre millions ont besoin de notre aide d'urgence. Des dizaines de milliers de déplacés ont afflué à Mogadiscio, dont les infrastructures limitées sont débordées », a-t-il déclaré lors de cette réunion, tenue en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

M. Ban a également réclamé un accès pour les organisations humanitaires dans les zones contrôlées par les insurgés islamistes shebab. « Nous pourrions sauver davantage de vies si nous avions un libre accès aux zones contrôlées par les shebab », a-t-il dit.

Plus de 13 millions de personnes vivant dans quatre pays de la Corne de l'Afrique -Ethiopie, Kenya, Somalie, Djibouti- frappés par la sécheresse depuis des dizaines d'années, ont besoin d'aide humanitaire, selon l'ONU.

En Somalie, « la situation continue d'être extrêmement préoccupante. Un demi-million de déplacés ont déjà atteint la capitale », a déclaré pour sa part le Premier ministre somalien, Abdiweli Mohamed Ali.

Le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh a souligné que 18.000 réfugiés somaliens se trouvaient sur le territoire de Djibouti où « les opérations de distribution lancées depuis le début de la crise, avec l'aide des Nations unies, se déroulent bien », a-t-il dit.

« La question de la paix en Somalie exige toute notre attention. La Somalie est l'épicentre de la crise. La stabilisation de la situation en Somalie est essentielle pour elle-même et pour toute la région », a déclaré le Premier ministre kenyan Raila Odinga dont le pays abrite le plus grand camp de réfugiés du monde à Dadaab (est) avec près d'un demi-million de personnes, en très grande majorité venus de Somalie.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier